1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Patinage : Guillaume Cizeron répond aux propos homophobes d'un juge russe
1 min de lecture

Patinage : Guillaume Cizeron répond aux propos homophobes d'un juge russe

Un juge international a critiqué les performances du duo de patineurs français Papadakis-Cizeron à cause d'"une orientation sexuelle non traditionnelle". L'athlète Guillaume Cizeron n'y voit qu'une tentative "pathétique" de les déstabiliser.

Guillaume Cizeron et sa partenaire, Gabriella Papadakis, le 10 octobre 2021 en Finlande
Guillaume Cizeron et sa partenaire, Gabriella Papadakis, le 10 octobre 2021 en Finlande
Crédit : Heikki Saukkomaa / Lehtikuva / AFP
Nicolas Barreiro & AFP

"Une tentative pathétique de nous nuire". Alexander Vedenin, un juge international de patinage artistique originaire de Russie, s'est exprimé sur l'orientation sexuelle de l'athlète français, Guillaume Cizeron. Des propos choquants, qui ont fait réagir le principal concerné et la fédération française.

"Papadakis et Cizeron sont très bons. (…) Ce sera difficile de les battre. Il faudra miser sur une autre idée de la danse et de nouveaux éléments, mais aussi sur les sentiments ! Ils patinent très bien mais de façon froide. L'un des partenaires a une orientation sexuelle non traditionnelle, et ça ne peut pas se cacher" alors que "Sinitsina et Katsalapov peuvent exprimer un véritable amour, et cela peut les conduire à la victoire", a déclaré Vedenin.

Interrogé par France 3 dans l'émission Tout le Sport, Guillaume Cizeron, qui a fait son coming-out sur les réseaux sociaux en mai 2020, dénonce une tentative de déstabilisation en vue des Jeux de Pékin. "Il nous attaque sur le fait que, soi-disant, nous ne serions pas capables de retranscrire 'le vrai amour' sur la glace. C'est une tentative pathétique de nous nuire".

La FFSG prend la défense de l'athlète

La Fédération française des sports de glace (FFSG) a réagi et adressé un courrier à la Fédération internationale de patinage (ISU). "Depuis plusieurs mois, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron sont pris pour cible, pas sur un plan sportif, mais en raison de l'orientation sexuelle de Guillaume", y déplore la FFSG.

À lire aussi

"Nous ne pouvons pas accepter ce qui arrive à nos athlètes. La Fédération internationale de patinage ne peut pas rester silencieuse face à cette poussée de haine", écrit la FFSG, qui interroge l'ISU sur les "mesures (qu'elle) compte prendre pour faire cesser tout ça".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/