1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Open d'Australie : les Australiens scandalisés par la dérogation accordée à Djokovic
1 min de lecture

Open d'Australie : les Australiens scandalisés par la dérogation accordée à Djokovic

REPORTAGE - Le Serbe va participer à l'Open d'Australie alors qu'il refuse de dire s'il est vacciné. "C'est une honte, juge une jeune femme (...) Voilà M. Djokovic et les règles sont changées pour lui. Je suis très déçue".

Novak Djokovic à Melbourne le 21 février 2021
Novak Djokovic à Melbourne le 21 février 2021
Crédit : Patrick HAMILTON / AFP
Open d'Australie : les Australiens scandalisés par la dérogation accordée à Djokovic
01:05
Christophe MALLET - édité par Gregory Fortune

Novak Djokovic déchaîne la colère de la grande majorité des Australiens. Le tennisman serbe de 34 ans, numéro 1 mondial, va participer à l'Open d'Australie (lundi 17 janvier-dimanche 30 janvier) alors qu'il refuse de dire s'il est vacciné. Mais il a obtenu une dérogation, ce qui choque au plus haut point, dans l'un des pays qui a été l'un des plus stricts sur les règles sanitaires.
"Honteux", "La honte australienne", "Quelle honte !" Voici un florilège des grands titres de la presse en Australie, mercredi 5 janvier, pour commenter le cas de Novak Djokovic. Des titres qui se traduisent au sien de la population. "C'est une honte, reprend une jeune femme. Ici, on a fait tout ce que l'on devait faire. 95% des gens sont vaccinés, on a respecté les règles, on n'a pas pu voir nos familles à l'étranger. Et là, voilà M. Djokovic et les règles sont changées pour lui. Je suis très déçue".

"Moi je n'ai pas vu ma famille depuis deux ans, poursuit un Australien. Si j'étais un joueur de tennis ou une superstar, j'aurais eu une dérogation aussi". Le sentiment d'incompréhension est quasiment présent partout, surtout dans une ville comme Melbourne, qui a connu le confinement le plus long du monde. Depuis le début de la pandémie début 2020, de nombreux Australiens sont restés bloqués sur l'île-continent.

Le Premier ministre australien demande des preuves

Les organisateurs de l'Open d'Australie ont quant à eux tenté de minimiser la chose en confirmant la légitimité de la demande de Novak Djokovic. Mais le Premier ministre australien s'est ensuite emparé du dossier. Scott Morrison ne mâche pas ses mots. Il n'y aura aucune règle spéciale pour Novak Djokovic, a-t-il assuré, avant de poursuivre : "J'exige la preuve que sa dérogation médicale est bien justifiée. Si cette preuve est insuffisante, alors il retournera chez lui par le premier avion".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/