1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. NBA : le juge ordonne la vente des Clippers
2 min de lecture

NBA : le juge ordonne la vente des Clippers

La justice a ordonné la vente des Los Angeles Clippers à l'ancien dirigeant de Microsoft Steve Ballmer ce lundi.

Les LA Clippers en mai 2014
Les LA Clippers en mai 2014
Crédit : AFP/F.J.Brown
La rédaction numérique de RTL & AFP

Un juge californien a ordonné ce lundi la vente du club de basket-ball des Los Angeles Clippers à l'ancien dirigeant de Microsoft Steve Ballmer pour deux milliards de dollars, donnant tort au propriétaire Donald Sterling qui tentait de bloquer la vente.

Le juge Michael Levinas a estimé à l'issue de trois semaines de procès que l'ancien propriétaire, Donald Sterling, exclu de la NBA pour des propos racistes, ne pouvait pas bloquer la vente négociée par sa femme, dont il est séparé mais pas divorcé.

"Aucune preuve d'un complot secret"

Levinas n'a trouvé "aucune preuve d'un complot secret" pour faire évincer Sterling en le faisant passer pour dément et a estimé que le témoignage de Shelley Sterling avait été convaincant quand elle affirmait qu'elle n'avait en tête que le bien-être de son mari.

Il a estimé que Sterling a participé "de son plein gré" aux expertises médicales qui se sont soldées par un diagnostic de maladie d'Alzheimer et qu'il avait "approuvé" la vente des Clippers avant de changer brusquement d'avis fin mai.

À lire aussi

Il a en revanche affirmé que de mettre en danger la vente Clippers à Steve Ballmer pour 2 milliards de dollars, un record pour une équipe de basket-ball se traduirait par "un dommage massif" pour la holding familiale de M. et Mme Sterling, et leurs enfants.

"La meilleure décision possible"

A l'issue du verdict, Shelley Sterling a estimé devant les journalistes que la vente des Clippers était "la meilleure décision possible pour la ville (de Los Angeles), pour la fédération (de basket-ball américaine, NBA) et pour ma famille".

Elle a dit espérer que son époux abandonnerait la seconde plainte qu'il a déposée la semaine dernière contre elle, la NBA et son président Adam Silver pour bloquer l'opération, qui pourrait être remise en cause si elle n'est pas finalisée avant une date-butoir du 15 août. Le principal avocat de Donald Sterling, Max Blecher, a pour sa part affirmé après l'audience que, "si nous sommes autorisés à faire appel, nous avons bon espoir que la décision du juge ne tiendra pas".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/