1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Miraculé, Juan Manuel Correa a participé à sa première course à Barcelone
2 min de lecture

Miraculé, Juan Manuel Correa a participé à sa première course à Barcelone

REPORTAGE - 1 an, 8 mois et 8 jours après son terrible accident qui a coûté la vie au Français Anthoine Hubert sur le circuit de Spa- Francorchamps, le pilote Américain a repris le volant et terminé 15ème du Grand Prix de F3 de Barcelone.

Juan Manuel Correa dans sa monoplace
Juan Manuel Correa dans sa monoplace
Crédit : JMCorrea.com
fred veille
Frédéric Veille
Journaliste

Au sortir du dramatique et cruel accident survenu lors de la course de Formule 2 du 31 août 2019 à Spa-Francorchamps, peu de monde aurait parié sur l’avenir de Juan Manuel Correa. Placé dans un coma artificiel pour soulager ses poumons, il avait à son réveil évité, à sa demande et de justesse, l’amputation de sa jambe droite.

S’en sont suivies vingt opérations et de longs mois de souffrance et de convalescence pour apprendre à remarcher, pour se remuscler et remonter dans une voiture de course. Mais le jeune Américain de 21 ans, bien que surmotivé, a toute de même perdu une grande partie de la mobilité de sa cheville droite et a du mal à marcher au-delà de courtes distances. Quant à son pied gauche, il n'a plus toute sa sensibilité.


Mais cela ne l’a pas empêché d’être au volant de sa monoplace ce samedi 8 mai à Barcelone pour la première course de Formule 3 qui se disputait en préambule aux qualifications du Grand Prix de Formule 1, course remportée par le Russe Aleksandr Smolyar, pilote comme Juan Manuel Correa de l’écurie française ART Grand Prix.

"Cet objectif m'a motivé à travers ma convalescence, même si tout le monde disait que c'était fou" affirme Juan Manuel Correa. Revenir est ce dont j'avais besoin pour être sauvé, en quelque sorte".

"J'ai tué mon ami, ça n'est la faute de personne"

À lire aussi

Le 31 août 2019, Juan Manuel Correa avait perdu le contrôle de sa monoplace et heurté de plein fouet le jeune Français Anthoine Hubert qui décèdera de ses blessures quelques minutes après le choc.

"J'ai son sang sur les mains, mais je ne me suis jamais senti coupable, poursuit-il. C'était plutôt comme un choc : j'ai tué mon ami, ça n'est de la faute de personne, mais c'est arrivé. C'est un sentiment sinistre".

Juan Manuel Correa se recueille à Spa
Juan Manuel Correa se recueille à Spa
Crédit : Instagram Juan Manuel Correa

Pour le souvenir de son ami Anthoine Hubert, Juan Manuel Correa était venu à Spa-Francorchamps, en fauteuil roulant, se recueillir un an après le drame sur les lieux même de l’accident. "Ça m'a apporté la paix et m'a donné hâte de revenir", se souvient-il.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/