2 min de lecture Cyclisme

Cyclisme : Alaphilippe sacré champion du monde 23 ans après Brochard

Julian Alaphilippe a remporté les championnats du monde sur route à Imola, en Italie, dimanche 27 septembre. Il est le premier Français à décrocher ce titre depuis 1997.

Julian Alaphilippe à Imola le 27 septembre 2020
Julian Alaphilippe à Imola le 27 septembre 2020 Crédit : Marco BERTORELLO / AFP
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy
et AFP

Après le maillot jaune, le voici champion du monde. Le Français Julian Alaphilippe a remporté les championnats du monde de cyclisme dimanche 27 septembre sur le circuit d'Imola en Italie. Il a battu le Belge Wout van Aert et le Suisse Marc Hirschi. Il est le premier Français à décrocher le titre mondial depuis Laurent Brochard en 1997.

C'est un "jour de rêve" pour le Français. "C'est très dur de trouver les mots, je veux juste remercier mes équipiers qui ont cru en moi aujourd'hui. On a fait un super boulot. C'était le rêve de ma carrière vous savez. J'ai été si près tellement de fois mais je n'avais même jamais été sur le podium. Je suis arrivé ici avec beaucoup d'ambitions," a-t-il déclaré en pleurs, remerciant également "tous ceux qui me suivent et me soutiennent, (...) Thomas Voeckler pour avoir cru en moi, ma famille, mes proches, mon cousin Franck, Marion (Rousse, sa compagne)."

Alaphilippe a porté son attaque en haut de la dernière ascension, à moins de 12 kilomètres de l'arrivée pour s'imposer en solitaire, sur l'autodrome Enzo et Dino Ferrari, avec 24 secondes d'avance sur ses premiers poursuivants. La course a commencé à se décanter à 70 kilomètres de l'arrivée quand le forcing de l'équipe de France (Pacher, Peters, Elissonde), venant après le travail d'usure de la Suisse et du Danemark, a mis fin à l'échappée initiale (Koch et Traeen pour derniers rescapés).  

La Belgique a pris le relais avant que le vainqueur du Tour de France, le Slovène Tadej Pogacar, attaque dès le pied de l'avant-dernière montée de la côte la plus sélective, Gallisterna, à 42 kilomètres de la ligne. Le jeune Slovène, 22 ans, a basculé au sommet avec un avantage d'une dizaine de secondes sur le groupe de poursuite mené par les coéquipiers de van Aert (Benoot, Wellens). Pogacar s'est présenté à l'entrée du 9e et dernier tour (28,8 km) avec 25 secondes d'avance sur un peloton encore fourni, quelque 35 coureurs. Il a été rejoint avant les 20 derniers kilomètres par le Néerlandais Tom Dumoulin puis par le groupe secoué par les Italiens Damiano Caruso et Vincenzo Nibali.  

Deuxième succès de la saison

À lire aussi
Thibaut Pinot, le 6 septembre 2020, au Tour de France (illustration) cyclisme
Vuelta : Thibault Pinot abandonne, sa saison terminée

À l'approche du sommet de l'ultime ascension de Gallisterna (2,7 km à 6,4 %), Alaphilippe a porté l'attaque nécessaire pour sortir du petit groupe qui s'était dégagé à l'instigation de Hirschi (Kwiatkowski, Fuglsang, van Aert, Schachmann, Roglic, Nibali). Il a porté son avantage à 15 secondes sur les faux-plats descendants vers le circuit d'arrivée avant que les poursuivants se disputent surtout les autres médailles.Vainqueur de la deuxième étape du Tour de France, le 30 août à Nice, Alaphilippe a enlevé son deuxième succès de la saison, le couronnement d'une carrière qui avait enflammé le public français  l'an passé lorsqu'il avait porté le maillot jaune durant 14 jours. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cyclisme
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants