6 min de lecture JO Rio 2016

JO Rio 2016 : pourquoi il faut relativiser le record de médailles de la France

DÉCRYPTAGE - Les Bleus sont montés sur le podium à 42 reprises au Brésil, un record depuis 1948. En termes de médailles d'or, c'est toutefois moins qu'en 1996, 2000, 2004 et 2012.

Les "Experts" du handball français n'ont pas réussi à décrocher un 3e titre olympique de suite
Les "Experts" du handball français n'ont pas réussi à décrocher un 3e titre olympique de suite Crédit : Matthias Schrader/AP/SIPA
GrégoryFortune77
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Le livre des JO de Rio 2016, 31es de l'ère moderne (depuis 1896) s'est refermé dimanche 21 août après 16 jours d'épreuves et d'émotions. Pour la France, ce cru est finalement historique (après des débuts difficiles). Le record du nombre de médailles de l'après-guerre, qui datait de Pékin en 2008 avec 41 médailles, a été battu. Les Bleus sont montés à 42 reprises sur le podium au Brésil, en individuel ou par équipes - 10 sur la plus haute marche, 18 sur la 2e, 14 sur la 3e. Ils pointent au 7e rang international derrière les États-Unis, la Grande-Bretagne, la Chine, la Russie, l'Allemagne et le Japon.
Dans toute l'histoire olympique, la France a réalisé sa meilleure performance en 1900, lors des 2es Jeux, organisés à Paris. La moisson alors réalisée ressemble aux standards actuels des États-Unis : 101 médailles (26 en or, 41 en argent, 34 en bronze), ce qui lui a valu la 1ère place sur 24 nations, devant les États-Unis (47) et le Royaume-Uni (30). En 1924 (38 médailles), 1932 (19) et 1948 (29), le drapeau bleu-blanc-rouge flottait encore sur le podium du tableau des médailles, à la 3e place. Depuis, il n'est jamais monté plus haut que la 5e. C'était il y a 20 ans, à Atlanta.
Cette année 1996 marque un tournant et un record, celui du nombre de titres olympiques glanés
sur cette période dite d'après-guerre 1939-1945 : 15, pour 7 médailles d'argent et 15 de bronze, soit 37 au total. Tournant car depuis, la France réalise toujours une moisson supérieure à 30 breloques, avec quasiment systématiquement une dizaine de chaque métal. Et en ce qui concerne l'or, le bilan de Rio (10) n'est finalement que le 5e sur 7 depuis Atlanta (13 à Pékin, 11 à Athènes et Londres).

Riner assure, six médailles en athlétisme et en boxe

Teddy Riner et Émilie Andéol avec leurs médailles d'or aux JO de Rio le vendredi 12 août 2016
Teddy Riner et Émilie Andéol avec leurs médailles d'or aux JO de Rio le vendredi 12 août 2016 Crédit : DAMIEN MEYER / AFP

Derrière ce bilan purement comptable de la France lors des premiers Jeux en Amérique du Sud, il y a forcément des satisfactions et des déceptions plus ou moins grandes. Au rang des félicitations, honneur au porte-drapeau, Teddy Riner, désormais double champion olympique dans la catégorie reine des lourds. Autre judokate sacrée : Émilie Andéol (+78 kg). Toujours sur le tatami, Audrey Tcheuméo (-78 kg) et Clarisse Agbegnenou (-63 kg) ont pris de l'argent.

En aviron, un duo a brillé : Jérémie Azou et Pierre Houin (deux de couple poids légers. Du côté du canoë slalom, l'or était devenu une tradition avec Tony Estanguet, triple champion olympique (2000, 2004, 2012). Son successeur s'appelle Denis Gargaud. Or toujours et argent en prime pour Astier Nicolasen concours complet par équipes puis en individuel. Et les "vestes bleues" de l'équitation ne se sont pas arrêtées là : le titre par équipes de saut d'obstacles est aussi tombé.

À lire aussi
La candidature de Rio 2016 a été retenue le 2 octobre 2009 Jeux Olympiques
JO Rio 2016 : les soupçons de corruption se précisent

La France a, enfin, particulièrement brillé en boxe et en athlétisme, plus gros contributeurs au butin avec six médailles. Sur la piste, c'est le plus beau bilan depuis 1948, avec en exergue l'argent de Kevin Mayer en décathlon et le bronze de Christophe Lemaitre sur 200 m, dans le sillage d'Usain Bolt. Déception tout de même pour Renaud Lavillenie, qui venait pour l'or et repart avec de l'argent, des sifflets et des larmes. Pour la boxe, c'est une page d'histoire qui a été écrite par Estelle Mossely, première Française championne olympique sur un ring (60 kg), deux jours avant le sacre de son compagnon, Tony Yoka (+91 kg). 

L'escrime se reprend, bilan mitigé pour les sports collectifs

Autre sport traditionnellement porteur de médailles, l'escrime, qui devait se racheter du zéro pointé de Londres. La mission est accomplie avec trois breloques dont l'or à l'épée messieurs par équipe, même si le bronze en individuel du numéro 1 mondial de la spécialité, Gauthier Grumier, peut laisser des regrets. Trois récompenses dont l'or de Charline Picon en planche, c'est aussi le joli bilan de la voile. Quant à l'archer Jean-Charles Valladont et au tireur Jean Quiquampoix, ils se sont fait un nom avec de l'argent qui vaut de l'or. 

Pour les sports collectifs, le bilan est mitigé avec sept équipes sur neuf qualifiées en quarts de finale mais seulement deux en finale : les "Experts" du hand et leurs homologues féminines, pour deux défaites. Même Nikola Karabatic et ses partenaires peuvent perdre, après huit finales gagnées d'affilée, malgré leur statut de double champions olympiques. 


En basket, pour la génération Tony Parker, l'issue est triste : après 16 ans sous le maillot bleu, "TP" rêvait mieux qu'une humiliation en quarts de finale face aux frères ennemis espagnols (92-67). La déception est aussi forte pour les volleyeur. Champions d'Europe, vainqueurs de la Ligue mondiale 2015, Earvin Ngapeth et les Bleus ont disparu de la compétition dès les poules. 

Tony Parker prend sa retraite internationale suite à la défaite de l'équipe de France contre l'Espagne (92-67)
Tony Parker prend sa retraite internationale suite à la défaite de l'équipe de France contre l'Espagne (92-67) Crédit : Eric Gay/AP/SIPA

Cyclisme sur piste, natation et tennis dans le dur

La délégation du cyclisme sur piste n'a pas non plus été à la fête avec une seule médaille face à des Britanniques ultra-dominateurs, le bronze de la vitesse par équipes. C'est le plus mauvais bilan depuis 24 ans et une claque pour Grégory Baugé, sorti dès les quarts de la vitesse individuelle. En natation, l'argent n'a pas fait pas le bonheur de Florent Manaudou, déchu sur 50 m nage libre pour un centième. Également en argent sur le relais 4x100 m nage libre, le frère de Laure est cependant le seul Français à avoir surnagé. Le triomphe de Londres (7 médailles, 4 titres) est très loin. L'élimination en séries du relais 4x200 m, pourtant vice-champion olympique en titre, le psychodrame qui a suivi et le départ à la retraite raté de Yannick Agnel, en resteront le symbole.

Quant au tennis, un quart de finale en simple messieurs pour Gaël Monfils restera comme le meilleur résultat tricolore. La paire composée de Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert, tête de série numéro 1, a été éliminée au premier tour en double messieurs, comme Kristina Mladenovic et Caroline Garcia, têtes de série numéro 2, chez les filles. Quant à Benoît Paire, il a été exclu pour mauvais comportement. Mais il a quitté Rio ravi, expliquant que les Jeux ne l'intéressaient pas...

Les médailles françaises aux JO depuis 1896

Or Argent Bronze Total Rang
Rio 2016 10 18 14 42 7e 
Londres 2012 11 11 13 35 7e 
Pékin 2008 7 16 18 41 10e 
Athènes 2004 11 9 13 33 7e 
Sydney 2000 13 14 11 38 6e 
Atlanta 1996 15 7 15 37 5e 
Barcelone 1992 8 5 16 29 9e 
Séoul 1988 6 6 7 19 9e 
Los Angeles 1984 5 7 16 28 12e 
Moscou 1980 6 5 3 14 7e 
Montréal 1976 2 3 4 9 16e 
Munich 1972 2 4 7 13 17e 
Mexico 1968 7 3 5 15 6e 
Rome 1960 0 2 3 5 25e 
Melbourne 1956 4 4 6 14 11e 
Helsinki 1952 6 7 5 18 7e 
Londres 1948 10 6 13 29 3e 
Berlin 1936 7 6 6 19 10e 
Los Angeles 1932 10 5 4 19 3e 
Amsterdam 1928 6 10 5 21 5e 
Paris 1924 13 16 10 39 10e 
Anvers 1920 9 19 13 41 8e 
Stockholm 1912 7 4 3 14 5e 
Londres 1908 5 5 9 19 4e 
Saint-Louis 1904 0 1 0 1 - 
Paris 1900 29 42 32 103 1er 
Athènes 1896 5 4 2 11 5e 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
JO Rio 2016 Jeux Olympiques
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784540997
JO Rio 2016 : pourquoi il faut relativiser le record de médailles de la France
JO Rio 2016 : pourquoi il faut relativiser le record de médailles de la France
DÉCRYPTAGE - Les Bleus sont montés sur le podium à 42 reprises au Brésil, un record depuis 1948. En termes de médailles d'or, c'est toutefois moins qu'en 1996, 2000, 2004 et 2012.
https://www.rtl.fr/sport/autres-sports/jo-rio-2016-pourquoi-il-faut-relativiser-le-record-de-medailles-de-la-france-7784540997
2016-08-22 13:34:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/KaNKVFtStum5G4B50SDL8Q/330v220-2/online/image/2016/0822/7784541390_les-experts-du-handball-francais-n-ont-pas-reussi-a-decrocher-un-3e-titre-olympique-de-suite.jpg