1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Jeux Olympiques 2021 : Simone Biles, entre médailles et blessures du passé
3 min de lecture

Jeux Olympiques 2021 : Simone Biles, entre médailles et blessures du passé

PORTRAIT - C'est une gymnaste hors norme. Simone Biles, c'est la superstar américaine et un palmarès bien rempli. Mais derrière ses titres et son talent, se cache une jeune femme fragilisée psychologiquement...

Simone Biles aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2021
Simone Biles aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2021
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Charlotte Diry

Elle est arrivée à Tokyo avec le statut de grande favorite en gymnastique. Simone Biles, cette compétitrice hors pair venue pour défendre ses titres de championne olympique qu'elle avait décrochés en 2016 à Rio. Mais aussi, pour rentrer encore un peu plus dans l'histoire de sa discipline.

Seulement voilà, à 24 ans, l'athlète américaine qui s'était qualifiée pour les six finales au programme de ces Jeux Olympiques a déclaré forfait pour deux d'entre elles. Le concours par équipes mais aussi le concours général. Trop éprouvée mentalement par la pression auquel elle doit faire face, elle a préféré se retirer afin de se "concentrer sur sa santé mentale". 

Juste avant cet abandon, elle avait d'ailleurs posté un message sur Instagram, faisant part de cette pression : "J'ai parfois l'impression de porter le poids du monde sur mes épaules. Je sais que je donne l'impression que la pression ne m'affecte pas, mais putain, parfois c'est dur ! Les Jeux Olympiques ne sont pas une blague."

Mes grands-parents m'ont sauvé

Simone Biles

Si elle est aujourd'hui la meilleure gymnaste de tous les temps, la vie n'a pourtant pas épargné Simone Biles. Née le 14 mars 1997 à Colombus dans l'Ohio, la jeune américaine ainsi que ses frères et sa sœur connaissent une enfance compliquée. Leurs parents sont face à des problèmes d'addictions entre l'alcool et la drogue. Sa mère, elle, enchaîne les allers-retours en prison. "Je n'ai jamais pu compter sur ma mère biologique. Je me souviens que j'avais toujours faim, toujours peur", avait déclaré Simone Biles à la télévision américaine.

À lire aussi

Alors qu'elle a 6 ans, les grands-parents de la gymnaste vont changer le cours de sa vie en l'adoptant, elle et sa sœur cadette. Le reste de la fratrie se retrouve alors chez d'autres membres de la famille. Et si on lui parle de Nellie et Ron Biles, qu'elle considère comme ses parents, Simone Biles ne manque pas d'être reconnaissante à leur égard : " Mes grands-parents m'ont sauvée". 

Le sport comme équilibre

C'est à l'âge de 6 ans que Simone Biles découvre la gymnastique où elle est rapidement repéré par un entraîneur. Mais c'est finalement deux ans plus tard, lorsqu'elle va rencontrer l'entraîneur, Aimee Boorman, que sa vie va prendre un autre tournant. Grâce à celle qu'elle considère comme sa "deuxième maman" Simone Biles trouve un équilibre dans le sport comme dans la vie de tous les jours. 


C'est avec Aimee Boorman que la petite prodigue devient pour la première fois, à l'âge de 16 ans, championne du monde en 2013. Et c'est à travers un documentaire intitulé Who I Am  diffusé sur Facebook Watch, que Simone Biles confiait : "Sans la gymnastique, je me sentirais un peu perdue." 

19 fois championne du monde

Depuis ce premier titre en 2013, Simone Biles enchaîne les médailles, toutes compétitions confondues. 19 fois championne du monde, 3 fois vice championne du monde et 3 fois médaillée de bronze. Avec un palmarès de 25 médailles à titre individuel sur la scène mondiale, Simone Biles détrône le bélarusse, Vitaly Scherbo, qui lui en possédait 23. 

Également quadruple Championne Olympique en 2016 à Rio, Simone Biles est sacrée meilleure gymnaste de tous les temps. Elle avait aussi remporté la médaille de bronze à la poutre durant ces mêmes jeux. À Tokyo, la jeune gymnaste a déjà été médaillée d'argent au concours général par équipe.

Simone Biles, une des 265 victimes de Larry Nassar

En janvier 2018, alors qu'elle est au somment de sa gloire, que la jeune Texane révèle figurer parmi les 265 victimes de Larry Nassar. Ancien médecin de l'équipe féminine américaine de gymnastique, il a été accusé de pédopornographie et est alors condamné à 60 ans de prison fédéral en juillet 2017. Le 24 janvier 2018, sept charges d'agressions sexuelles sur mineurs sont à sa charge. Larry Nasser se voit infliger 175 ans de prison. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/