4 min de lecture Formule 1

Formule 1 - Grand Prix du Japon : Hamilton en pole entame le moral de Vettel

COMPTE-RENDU - Impérial en qualifications, le leader du championnat consolide son statut de favori dans la course au titre.

Lewis Hamilton a signé la 71e pole position de sa carrière au Japon, samedi 7 octobre 2017.
Lewis Hamilton a signé la 71e pole position de sa carrière au Japon, samedi 7 octobre 2017. Crédit : TOSHIFUMI KITAMURA / AFP
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

La pole position à Suzuka était la seule - inscrite au calendrier 2017 - qui manquait à son palmarès. Lewis Hamilton a signé sur piste sèche la 71e pole de sa carrière au Grand Prix du Japon, samedi 7 octobre. Sur un nuage, le Britannique et sa Mercedes réglée à la perfection ont pulvérisé le record du tour détenu depuis 2006 par Michael Schumacher. Valtteri Bottas (2e temps), écopant d'une pénalité de cinq places sur la grille pour un changement de boîte de vitesse, Sebastian Vettel s'élancera finalement en première ligne dimanche. Le pilote Ferrari, à la lutte pour le titre de champion du monde (34 points de retard), est toutefois relégué à près d'une demi-seconde... Les statistiques ne jouent clairement pas en faveur de Sebastian Vettel en cette fin de saison : sur les six derniers Grands Prix, Lewis Hamilton a inscrit 54 points de plus que l'Allemand. Pour espérer rivaliser jusqu'au dernier virage à Abou Dhabi à la fin du mois de novembre, Sebastian Vettel se devra d'inverser les courbes dès dimanche.

Malmenée sur les circuits asiatiques, Ferrari vit un dernier tiers de la saison décidément difficile. Après l'erreur de Sebastian Vettel, fatale aux deux monoplaces rouges au départ du Grand Prix de Singapour, et les problèmes de fiabilité survenus en Malaisie, la marque au cheval cabré a affronté une nouvelle déconvenue, heureusement avec moins de conséquence, au Japon.

En effet, la question de la participation de Kimi Räikkönen à la séance de qualifications a un moment été posée. Quelques minutes plus tôt, le Finlandais avait détruit sa monoplace en séance d'essais libres 3. Auteur d'un modeste sixième temps à l'issue de la Q3, Kimi Räikkönen ne prendra le départ qu'en 11e place pour cause de changement de pièces. Le champion du monde 2007 devrait assurer le spectacle en s'employant à remonter au classement en course.

Les Red Bull hors du coup, Ocon excellent 5e

Six jours seulement après la victoire de Max Verstappen en Malaisie - la deuxième de sa carrière - Red Bull n'est pas à la fête sur le toboggan de Suzuka. Hors du coup en qualifications (à une seconde pleine de Lewis Hamilton), les deux monoplaces autrichiennes ont limité la casse, puisqu'elles verrouillent la deuxième ligne. Cette fois, Daniel Ricciardo a été plus rapide que le Néerlandais.

À lire aussi
La Ferrari de Charles Leclerc à Suzuka, le 11 octobre 2019, lors de la première journée d'essai formule 1
Grand Prix du Japon : le typhon Hagibis bouleverse le programme

Les Red Bull seront dans le viseur d'Esteban Ocon au départ. Le Français, très à l'aise avec sa Force India-Mercedes et qui profite de la pénalité de Valtteri Bottas et Kimi Räikkönen, parvient, une fois n'est pas coutume, à prendre le pas sur son coéquipier mexicain, Sergio Perez, et confirme son statut d'étoile montante

Grosjean part à la faute, Gasly échoue en Q1

La première partie des qualifications a été marquée par un drapeau rouge provoqué par le Français Romain Grosjean. À moins d'une minute vingt du terme de la Q1, le pilote de l'écurie Haas-Ferrari est parti à la faute dans le premier S de Senna. Sa monoplace, complètement détruite, n'a pu repartir. "La voiture était très difficile à conduire, elle était très survireuse", a réagi le pilote tricolore au micro de Canal +.

Involontairement, Romain Grosjean, dans la zone rouge au moment de l'accident, a entraîné dans sa chute son compatriote, Pierre Gasly (Toro Rosso-Renault), qui a été privé d'une seconde tentative. 17e temps, le Normand s'élancera finalement en 14e position, profitant des pénalités imposées à son coéquipier Carlos Sainz Jr, Jolyon Palmer (Renault) et Fernando Alonso (McLaren-Honda) pour divers changements mécaniques. "C'est une opportunité ratée, c'est toujours un peu frustrant, a commenté, déçu, celui qui a fait ses débuts en Formule 1 en Malaisie, le 1er octobre. Ça a l'air un peu compliqué, surtout pour moi que pour Carlos (Sainz, ndlr). Je n'avais qu'à faire un meilleur premier run, ça aurait été mieux."

La grille de départ du Grand Prix du Japon 2017

1. Lewis Hamilton (Mercedes - 71e pole de sa carrière) 1'27"319
2. Sebastian Vettel (Ferrari) 1'27"791
3. Daniel Ricciardo (Red Bull-Renault) 1'28"306
4. Max Verstappen (Red Bull-Renault) 1'28"332
5. Esteban Ocon (Force India-Mercedes) 1'29"1116. Valtteri Bottas (Mercedes - 5 places de pénalité) 1'27"651
7. Sergio Perez (Force India-Mercedes) 1'29"260
8. Felipe Massa (Williams-Mercedes) 1'29"480
9. Stoffel Vandoorne (McLaren-Honda) 1'29"778
10. Kimi Räikkönen (Ferrari - 5 places de pénalité) 1'28"498
11. Nico Hülkenberg (Renault) 1'29"879
12. Kevin Magnussen (Haas-Ferrari) 1'29"972
13. Romain Grosjean (Haas-Ferrari) 1'30"849
14. Pierre Gasly (Toro Rosso-Renault) 1'31"317
15. Lance Stroll (Williams-Mercedes) 1'31"409
16. Marcus Ericsson (Sauber-Ferrari) 1'31"597
17. Pascal Wehrlein (Sauber-Ferrari) 1'31"885
18. Jolyon Palmer (Renault - 20 places de pénalité) 1'30"022
19. Carlos Sainz Jr (Toro Rosso - Renault - 20 places de pénalité) 1'30"413
20. Fernando Alonso (McLaren-Honda - 35 places de pénalité) 1'30"687

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Formule 1 Japon Lewis Hamilton
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants