5 min de lecture Formule 1

Formule 1 - Grand Prix de Belgique : Hamilton résiste à Vettel et grappille des points

COMPTE-RENDU - Avec cette 58e victoire, la 5e cette saison, Lewis Hamilton réduit de moitié son retard au championnat sur Sebastian Vettel.

Lewis Hamilton s'impose pour la 5e fois cette saison en Belgique, dimanche 27 août.
Lewis Hamilton s'impose pour la 5e fois cette saison en Belgique, dimanche 27 août. Crédit : Emmanuel DUNAND / AFP
109127536140888961261
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

Les deux tentatives de dépassement de Sebastian Vettel à la sortie du Raidillon n'y ont rien fait. Lewis Hamilton était bel et bien le plus fort de son 200e Grand Prix. Sur le mythique circuit de Spa-Francorchamps, il a contenu les ardeurs de l'Allemand et s'impose pour la 5e fois cette saison et la 58e de sa carrière, dimanche 27 août. Le Britannique devance donc le quadruple champion du monde, reconduit pour trois saisons supplémentaires chez Ferrari, et réduit de moitié son retard au championnat (220 points contre 213). L'opportuniste Daniel Ricciardo, profitant d'un raté de Valtteri Bottas, d'une pénalité infligée à Kimi Raïkkönen et de l'abandon de Max Verstappen, s'offre un nouveau podium cette saison.

Peu mouvementée dans sa première partie et après un départ étonnamment très sage, la course a basculé au 30e tour. Le troisième contact du week-end entre les deux Force India-Mercedes a été celui de trop. Esteban Ocon et Sergio Perez, dont la guerre des ego est officiellement déclarée depuis Bakou, ont multiplié les coups de roues virils et montré une fois encore qu'ils ne se feraient aucun cadeau.

À l'aspiration avant d'aborder le Raidillon et à pleine vitesse, Esteban Ocon se décale derrière Sergio Perez, qui lui ferme délibérément la porte. Résultat, l'aileron avant du Français s'envole en partie mais sa monoplace conserve de la vitesse. Quelques dizaines de mètres plus loin, les coéquipiers, désormais connus pour ne rien lâcher, se percutent une seconde fois. La roue arrière droite du Mexicain, pénalisé quelques instants plus tôt par la direction de course, se décroche. "Ce qu'il fait est inacceptable. Il va falloir qu'il se calme, sinon ça va mal aller pour lui. J'espère que l'équipe va faire quelque chose pour régler le problème", a réagi le Français au micro de Canal +. Sergio Perez a reconnu à demi-mot sa responsabilité dans ce fait de course et a appelé à l'apaisement. L'incident a chamboulé la course et provoque l'intervention de la voiture de sécurité.

À lire aussi
Fernando Alonso au Mans en 2014 sports mécaniques
24 Heures du Mans 2018 : l'Espagnol Fernando Alonso au départ avec Toyota

Bottas et Raïkkönen grands perdants

Au grand dam de Lewis Hamilton, leader du Grand Prix de bout en bout à deux tours près, les monoplaces se sont toutes regroupées derrière le Britannique. À l'affût, Sebastian Vettel, très proche du Britannique, a bien tenté l'extérieur au bout de la ligne droite qui suit le Raidillon. Sans y parvenir.

Derrière, Valtteri Bottas, incapable de s'aligner en première ligne la veille, a perdu son podium - et donc de gros points - à la relance après que Daniel Ricciardo et Kimi Raïkkönen, pénalisé plus tôt de dix secondes d'immobilisation aux stands pour ne pas avoir ralenti sous régime de drapeaux jaunes, l'ont fait craquer sous la pression. À trois de front et à pleine vitesse, les pilotes ont offert à leurs fans une séquence rappelant les belles heures du duel entre Mika Hakkinen et Michael Schumacher, dont l'ombre planait sur Spa ce week-end.

Les Finlandais de Ferrari et Mercedes, respectivement 4e et 5e au final, sont les deux grands perdants de cette course. En retrait par rapport à leurs coéquipiers ce week-end encore, les deux pilotes sont désormais largement distancés au championnat à l'heure où leurs écuries respectives réfléchissent à mettre en place une stratégie avec un pilote numéro un et un pilote numéro deux...

De gros points pour les Français

Malgré les déboires de Force India-Mercedes au 30e tour, Esteban Ocon sauve les meubles. Si la septième place lui semblait promise, il marque en Belgique les deux points de la neuvième place. Plus que neuf points le sépare désormais de son coéquipier, plus que jamais son premier rival. Cette bataille interne a considérablement profité à Romain Grosjean. Le pilote de l'écurie américaine Haas a bénéficié de leur mise hors-jeu provisoire pour rafler les six points de la septième place. Ce qui était loin d'être gagné au départ.

Côté constructeurs cette fois, Renault a fait un gros coup en plaçant Nico Hülkenberg au 6e rang. Depuis le début de la saison, l'écurie française a fait d'énormes progrès et les résultats sont là. Huitième avec 34 points au compteur, la marque au losange ne se trouve qu'à onze longueurs de la cinquième place, actuellement en possession de Williams-Mercedes. La bataille entre écuries situées dans le ventre mou du classement est l'autre enjeu de cette deuxième partie de saison.

Encore un abandon pour Verstappen

Six abandons en douze courses. Devant des milliers de fans tous vêtus de orange, la couleur des Pays-Bas, Max Verstappen a une nouvelle fois été contraint à l'abandon en Belgique. Trahi par son moteur, le plus jeune vainqueur d'un Grand Prix en Formule 1 n'a eu d'autre choix que de garer sa monoplace après avoir franchi le Raidillon au ralenti. Cette statistique fait mal au moral du Néerlandais. "Je ne peux pas y croire", rage-t-il à la radio. Il faut dire que le fils de Jos Verstappen souffre de la comparaison avec Daniel Ricciardo. Contrairement à lui, l'Australien, vainqueur en Azerbaïdjan, joue les premiers rôles au championnat. À la lutte avec Kimi Raïkkönen pour la 4e place, ll totalise le double de points que son coéquipier.

Max Verstappen n'est pas le seul à souffrir. Après un envol sensationnel et trois places de glaner, Fernando Alonso n'a pu retenir les assauts des pilotes qu'il avait doublés au départ. La faute à un moteur Honda à l'agonie et incapable de rivaliser avec ses concurrents en ligne droite. Remonté à la radio, l'Espagnol a finalement considéré cette course comme "une séance d'essais". Avant d'abandonner au 26e tour pour la huitième fois cette année.

Classement du Grand Prix de Belgique 2017

1. Lewis Hamilton (Mercedes)
2. Sebastian Vettel (Ferrari)
3. Daniel Ricciardo (Red Bull-Tag Heuer)
4. Kimi Raïkkönen (Ferrari)
5. Valtteri Bottas (Mercedes)
6. Nico Hülkenberg (Renault)
7. Romain Grosjean (Haas-Ferrari)

8. Felipe Massa (Williams-Mercedes)
9. Esteban Ocon (Force India-Mercedes)
10. Carlos Sainz Jr (Toro Rosso-Renault)
11. Lance Stroll (Williams-Mercedes)
12. Daniil Kvyat (Toro Rosso-Renault)
13. Jolyon Palmer (Renault)
14. Stoffel Vandoorne (McLaren-Honda)
15. Kevin Magnussen (Haas-Ferrari)
16. Marcus Ericsson (Sauber-Ferrari)
Abandons : Sergio Perez (Force India-Mercedes), Fernando Alonso (McLaren-Honda), Max Verstappen (Red Bull-Tag Heuer), Pascal Wehrlein (Sauber-Ferrari).

Classement du championnat du monde pilotes

1. Sebastian Vettel 220 points (4 victoires)
2. Lewis Hamilton 213 (5 victoires)
3. Valtteri Bottas 179 (2 victoires)
4. Daniel Ricciardo 132 (1 victoire)
5. Kimi Raïkkönen 128 (meilleur résultat 2017 : 2e au Canada et en Hongrie)
6. Max Verstappen 67 (3e en Chine)
7. Sergio Perez 56 (4e en Espagne)
8. Esteban Ocon 47 (5e en Espagne)
9. Carlos Sainz Jr 36 (6e à Monaco)
10. Nico Hülkenberg 34 (6e en Espagne, en Grande-Bretagne et en Belgique)
11. Felipe Massa 27 (6e en Australie et à Bahreïn)
12. Romain Grosjean 24 (6e en Autriche)
- Lance Stroll 18 (3e en Azerbaïdjan)
14. Kevin Magnussen 11 (7e en Azerbaïdjan)
15. Fernando Alonso 10 (6e en Hongrie)
16. Pascal Wehrlein 5 (8e en Espagne)
17. Daniil Kvyat 4 (9e en Australie et en Espagne)
18. Stoffel Vandoorne 1 (10e en Hongrie)

Classement du championnat du monde constructeurs

1. Mercedes 392 points
2. Ferrari 348
3. Red Bull-Tag Heuer 199
4. Force India-Mercedes 103
5. Williams-Mercedes 45
6. Toro Rosso-Renault 40
7. Haas-Ferrari 35
8. Renault 34
9. McLaren-Honda 11
10. Sauber-Ferrari 5

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Formule 1 Belgique Sports mécaniques
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789851482
Formule 1 - Grand Prix de Belgique : Hamilton résiste à Vettel et grappille des points
Formule 1 - Grand Prix de Belgique : Hamilton résiste à Vettel et grappille des points
COMPTE-RENDU - Avec cette 58e victoire, la 5e cette saison, Lewis Hamilton réduit de moitié son retard au championnat sur Sebastian Vettel.
http://www.rtl.fr/sport/autres-sports/formule-1-grand-prix-de-belgique-hamilton-resiste-a-vettel-et-grappille-des-points-7789851482
2017-08-27 15:37:00
http://media.rtl.fr/cache/eHK0mP4kT4XsX-1HEQPeAA/330v220-2/online/image/2017/0827/7789852577_lewis-hamilton-s-impose-pour-la-5e-fois-cette-saison-en-belgique-dimanche-27-aout.jpg