1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Formule 1 - Grand Prix de Grande-Bretagne : Hamilton, roi indétrônable de Silverstone
5 min de lecture

Formule 1 - Grand Prix de Grande-Bretagne : Hamilton, roi indétrônable de Silverstone

COMPTE-RENDU - Le Britannique revient au championnat à un point de Sebastian Vettel, victime d'une crevaison à deux tours de l'arrivée.

Lewis Hamilton a remporté cinq fois le Grand Prix de Grande-Bretagne.
Lewis Hamilton a remporté cinq fois le Grand Prix de Grande-Bretagne.
Crédit : Ben STANSALL / AFP
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier

Quatre à la suite pour le roi Hamilton. Sur son terrain et devant ses fans, le Britannique a survolé le Grand Prix de Grande-Bretagne, dimanche 16 juillet. Au terme d'un week-end sans faute, le triple champion du monde aux 57 victoires monte pour la cinquième fois de sa carrière sur la plus haute marche du podium à Silverstone - égalant ainsi Jim Clark et Alain Prost. Après des Grands Prix d'Autriche et d'Azerbaïdjan, où il s'est fait remarquer par son absence de résultat, le pilote Mercedes devance son coéquipier Valtteri Bottas, dont la stratégie décalée avec un arrêt tardif au 33e tour a été couronné de succès, et Kimi Raïkkönen.

Cet excellent résultat, salué par son meilleur ennemi en piste de l'époque, l'Allemand Nico Rosberg, lui permet de revenir à une longueur seulement de Sebastian Vettel au classement du championnat du monde. Heureux de s'imposer sur ses terres, Lewis Hamilton, absent d'une fête organisée le 12 juillet à Londres, s'est jeté sur ses fans pour leur prouver son amour. "Le soutien a été immense, a commenté Hamilton. Je suis vraiment fier d'avoir pu faire ça pour vous tous."

Hamilton rit, Ferrari pleure. Victimes quasiment simultanément d'une crevaison du pneu avant gauche dans le 50e des 51 tours de course, Kimi Raïkkönen et Sebastian Vettel ont perdu gros en fin de course. Si le Finlandais a limité la casse en parvenant à monter sur le podium, alors que la deuxième place lui était acquise, l'incident s'est produit au pire endroit du circuit pour le leader du championnat. 

Contraint de passer par les stands, il ne peut franchir la ligne d'arrivée qu'en septième position : il perd surtout la quasi-intégralité de son avance au championnat. "Cette course n'a pas été positive pour nous mais le bilan global est positif, voulait tout de même croire le pilote Ferrari. Il ne faut pas juger en fonction d'une course. Il faut accepter la défaite, même si je déteste perdre." Le suspense s'annonce donc énorme pour le titre et par conséquent pour la prochaine épreuve en Hongrie dimanche 30 juillet.

Passe d'armes entre Verstappen et Vettel, Ricciardo pilote du jour

À lire aussi

À l'arrière, le meilleur envol est signé Max Verstappen. Au volant de sa Red Bull, le Néerlandais, qui, avant cette manche, avait abandonné à cinq reprises en sept courses, a déposé Sebastian Vettel, resté sur place au départ. Le plus jeune vainqueur en Formule 1 a mené la vie dur à l'Allemand, jusqu'à l'ouverture de la première fenêtre de ravitaillement. Sébastian Vettel ose un undercut concluant au 18e tour. Bien aidé par un problème de pistolet à l'arrière gauche sur la Red Bull, l'Allemand récupère son bien.

Pas de podium pour son coéquipier, Daniel Ricciardo, pourtant l'homme des troisièmes places cette saison. Dix-neuvième au départ, l'Australien s'est employé pour grappiller des positions. Massa, Grosjean, Stroll, Ocon, Perez et Magnussen ont notamment fait les frais de la remontée irrésistible du vainqueur du Grand Prix d'Azerbaïdjan, le plus fou de la saison. Cinquième à l'arrivée, il a été désigné pilote du jour.

Ocon devant Perez, une 6e place pour Renault

Du côté des Français, Esteban Ocon, auteur d'un excellent départ, a (enfin) pris le pouvoir sur son coéquipier, Sergio Perez. Le Français, qui a terminé neuf des dix Grands Prix de la saison dans le top 10, prend les quatre points de la huitième place. Le Grand Prix a été plus difficile pour Romain Grosjean, 13e.

Quant à Renault, elle ne pouvait pas espérer un meilleur résultat pour ses 40 ans de présence en Formule 1. Le 16 juillet 1977, la marque au losange alignait sa première voiture sur le circuit de Silverstone, berceau de la discipline reine du sport automobile. Nico Hülkenberg a offert aux équipes de Viry-Chatillon une magnifique sixième place.

Guerre ouverte chez Toro-Rosso

L'autre fait majeur de ce Grand Prix, amputé d'une boucle à la suite de l'abandon soudain de Jolyon Palmer (Renault) dans le tour de formation, a été (involontairement) animé par Daniil Kvyat et Carlos Sainz Jr, qui se sont copieusement touchés, alors qu'ils parcouraient les virages de Beckett.

Le spectacle offert par les deux pilotes Toro-Rosso Renault, fatal à Carlos Sainz Jr et suscitant l'intervention de la voiture de sécurité quelques hectomètres après le départ, en dit long sur l'état des relations entre le Russe, pénalisé d'un passage par la voie des stands pour être revenu en piste dangereusement avant de percuter son coéquipier, et l'Espagnol.

Un temps annoncé chez Renault dès le Grand Prix de Hongrie du 30 juillet - une information finalement démentie - Carlos Sainz Jr a vraisemblablement des envies d'ailleurs. Le transfert de l'Ibérique chez la marque au losange en lieu et place de Jolyon Palmer n'est toutefois pas à exclure, tant les relations entre les deux stars de Toro Rosso sont tendues. Un jeu de chaises musicales qui pourrait faire les affaires du Français Pierre Gasly, pilote d'essai en vue au sein de la marque autrichienne...

Classement du Grand Prix de Grande-Bretagne 2017

1. Lewis Hamilton (Mercedes)
2. Valtteri Bottas (Mercedes)
3. Kimi Raïkkönen (Ferrari)
4. Max Verstappen (Red Bull-Tag Heuer)
5. Daniel Ricciardo (Red Bull-Tag Heuer)
6. Nico Hülkenberg (Renault)
7. Sebastian Vettel (Ferrari)
8. Esteban Ocon (Force India-Mercedes)
9. Sergio Perez (Force India-Mercedes)
10. Felipe Massa (Williams-Mercedes)
11. Stoffel Vandoorne (McLaren-Honda)
12. Kevin Magnussen (Haas-Ferrari)
13. Romain Grosjean (Haas-Ferrari)
14. Marcus Ericsson (Sauber-Ferrari)
15. Daniil Kvyat (Toro Rosso-Renault)
16. Lance Stroll (Williams-Mercedes)
17. Pascal Wehrlein (Sauber-Ferrari)
Abandons : Fernando Alonso (McLaren-Honda), Carlos Sainz Jr (Toro Rosso-Renault), Jolyon Palmer (Renault).

Classement du championnat du monde pilotes

1. Sebastian Vettel 177 points (3 victoires)
2. Lewis Hamilton 176 (4 victoires)
3. Valtteri Bottas 154 (2 victoires)
4. Daniel Ricciardo 117 (1 victoire)
5. Kimi Raïkkönen 98 (meilleur résultat 2017 : 2e au Canada)
6. Max Verstappen 57 (3e en Chine)
7. Sergio Perez 52 (4e en Espagne)
8. Esteban Ocon 43 (5e en Espagne)
9. Carlos Sainz Jr 29 (6e à Monaco)
10. Nico Hülkenberg 26 (6e en Espagne et en Grande-Bretagne)
11. Felipe Massa 23 (6e en Australie et à Bahreïn)
12. Romain Grosjean 18 (6e en Autriche)
- Lance Stroll 18 (3e en Azerbaïdjan)
14. Kevin Magnussen 11 (7e en Azerbaïdjan)
15. Pascal Wehrlein 5 (8e en Espagne)
16. Daniil Kvyat 4 (9e en Australie et en Espagne)
17. Fernando Alonso 2 (9e en Azerbaïdjan)

Classement du championnat constructeurs

1. Mercedes 330 points
2. Ferrari 275
3. Red Bull-Tag Heuer 174
4. Force India-Mercedes 95
5. Williams-Mercedes 41
6. Toro Rosso-Renault 33
7. Haas-Ferrari 29
8. Renault 26
9. Sauber-Ferrari 5
10. McLaren-Honda 2

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/