1 min de lecture Formule 1

F1 : Romain Grosjean miraculé "grâce au halo", explique Jean-Louis Moncet

INVITÉ RTL - Le journaliste sportif Jean-Louis Moncet analyse les mesures de sécurité qui ont permis de sauver la vie du pilote français lors de l'accident survenu au Grand prix de Bahreïn.

Julien Sellier L'invité de RTL Petit Matin Julien Sellier
>
F1 : Romain Grosjean miraculé "grâce au halo", explique Jean-Louis Moncet Crédit Image : HAMAD I MOHAMMED / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
RTL Petit Matin - Julien Sellier
Julien Sellier édité par Louis Chahuneau

C'est le miracle du week-end. Le pilote de F1 français, Romain Grosjean, est sorti presque indemne physiquement d'un violent accident survenu lors du Grand prix de Bahreïn. Il a pourtant percuté de plein fouet le rail de sécurité après un dépassement et a vu sa voiture, découpée en deux, s'embraser.

Romain Grosjean est resté 28 secondes dans la carcasse du véhicule en feu, mais il s'en sort avec des brûlures aux mains. Le pilote s'est filmé et a diffusé une vidéo de lui sur les réseaux sociaux pour rassurer ses fans, dimanche 29 septembre. 

Jean-Louis Moncet, journaliste F1 pour RTL analyse l'accident : "Quand on tape le rail quasiment de face à 220 km/h et qu'on a une force d'impact de plus de 5G, on peut dire qu'il y a d'un côté la providence, mais aussi la technique. Si Romain peut nous parler comme ça aujourd'hui, c'est aussi grâce à la sécurité des formules 1 et de sa voiture en particulier".

L'efficacité des nouvelles mesures de sécurité

Au moment où Grosjean tape le rail de sécurité, le poids de son corps pèse 4 tonnes. À titre de comparaison, un départ de montagne russe représente au maximum 3G : "Je veux parler de sa forme physique qui l'a maintenue éveillé, car il aurait pu être assommé dans le choc. Il y a derrière tout cela un entraînement physique de tous les jours", ajoute Jean-Louis Moncet.

À lire aussi
L'Alpine F1 A521 formule 1
DIAPORAMA - Formule 1 : découvrez la nouvelle Alpine F1 A521

Outre la forme physique, Romain Grosjean a tenu à rendre hommage au "halo", mis en place dans les véhicules de course ces dernières années pour protéger les pilotes et auquel le pilote français n'était pas favorable, à l'origine : "C'est un trépied en carbone qui peut subir un poids de 32 tonnes et qui a permis de découper le rail. C'est grâce au halo qu'il a pu s'en sortir", conclue Jean-Louis Moncet.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Formule 1 Romain Grosjean Accident
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants