2 min de lecture Tennis

Open d'Australie : Pouille démoli par Djokovic en 1h23

COMPTE-RENDU - Pour sa première demi-finale en Grand Chelem, le Français de 25 ans a été sèchement battu (6-0, 6-2, 6-2) par le numéro 1 mondial, vendredi 25 janvier à Melbourne.

Lucas Pouille à Melbourne le 25 janvier 2019
Lucas Pouille à Melbourne le 25 janvier 2019 Crédit : Paul Crock / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

6-0, 6-2, 6-2 en moins d'une heure et demie. Lucas Pouille (24 ans, 31e mondial) a vécu un véritable enfer sur la Rod Laver Arena, vendredi 25 janvier en début de matinée heure française, lors de sa première demi-finale dans un tournoi du Grand Chelem, en l’occurrence l'Open d'Australie. Intraitable dans tous les secteurs du jeu, Novak Djokovic s'est imposé en patron (5 fautes directes seulement).

Le Serbe de 31 ans, numéro 1 mondial, envoie ainsi un message fort à celui qui l'attend en finale, l'Espagnol Rafael Nadal (n°2, 32 ans), lui aussi très impressionnant lors de sa demi-finale face au Grec Stafanos Tsitsipas, le tombeur de Roger Federer en 8es (6-2, 6-4, 6-0 en 1h46). Le 53e face à face entre le "Djoker" et "Rafa" aura lieu dimanche 27 janvier à partir de 9h30 heure française.
Le Serbe mène 27-25 et a remporté 8 de ses dix derniers matches face à l'Espagnol. Ils se sont déjà affrontés en finale à Melbourne, en 2012. Djokovic s'était imposé au terme d'un superbe combat en cinq sets : 5-7, 6-4, 6-2, 6-7, 7-5. Il vise son 15e titre du Grand Chelem, Nadal le 18e (Federer en compte 20).

La machine Djokovic a donc tourné à plein régime face à Pouille, qui n'a jamais été en mesure ne serait-ce que de l'enrayer ou la ralentir. Une série de sept jeux en guise d'introduction, pas la moindre balle de break à affronter : "c'est assurément un de mes meilleurs matches sur ce court. Tout a fonctionné de la manière dont je l'avais imaginé, même mieux encore", a résumé le Serbe.

J'ai essayé mais je n'ai pas trouvé de solution

Lucas Pouille
Partager la citation

"J'ai essayé mais je n'ai pas trouvé de solution. Il a été trop bon", a reconnu Pouille, première balle grippée sous la pression du retour chirurgical de Djokovic. Malgré la rudesse de cette première expérience, le nouvel élève d'Amélie Mauresmo quitte le tournoi avec la satisfaction d'avoir remis son tennis comme sa tête à l'endroit

À lire aussi
Le court central de Roland Garros tennis
Roland-Garros : dans quelles conditions va se dérouler le tournoi ?

C'est déjà beaucoup pour un joueur qui sort d'une triste saison 2018 au cours de laquelle, envie, sérieux et confiance évanouis, il avait glissé du top 10 aux portes du top 30 et plafonné au mieux au 3e tour en Grand Chelem. Loin des deux quarts de finale coup sur coup, à Wimbledon puis à l'US Open, qui l'avaient révélé à l'été 2016. 
 
Cette spectaculaire embellie australienne va lui permettre de se refaire une place dans le top 20 dès lundi, au 17e rang, et de redevenir numéro 1 français. Jo-Wilfried Tsonga, lui, va rester plus longtemps encore le dernier finaliste Français en Grand Chelem (Open d'Australie 2008). 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tennis Open d'Australie Lucas Pouille
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants