1 min de lecture Sports mécaniques

24 heures du Mans 2019 : Charlène de Monaco a donné le départ

La Princesse Charlène de Monaco a donné le départ de la 87e édition des 24 heures du Mans, avec 61 concurrents en course.

Charlène de Monaco donne le départ des 24 heures du Mans, le 15 juin 2019
Charlène de Monaco donne le départ des 24 heures du Mans, le 15 juin 2019 Crédit : aco
fred veille
Frédéric Veille Journaliste RTL

Les 61 concurrents se sont élancés ce samedi 15 juin sur le circuit de la Sarthe. Ils ont maintenant 24 heures pour en découdre et décrocher le précieux trophée d’une victoire au Mans, mais aussi du titre mondial.

C’est la Princesse Charlène de Monaco qui a donné le coup d’envoi après avoir reçu le drapeau tricolore descendu du ciel par les militaires de l’armée de l’air. "J’ai découvert un environnement très spécifique, un public enthousiaste et l’intensité de la compétition. Les 61 voitures sur la grille de départ, les 183 pilotes alignés à côté de leurs machines, avec les membres de leur équipe, au moment de la procédure de départ, les hymnes qui retentissent, la présentation du trophée, la patrouille de France, cet ensemble génère une ambiance et une énergie qui ne peuvent pas laisser indifférent", a-t-elle déclarée.

Devant un public nombreux, qui comblait les tribunes de la ligne droite des stands, et sous un ciel légèrement nuageux, c’est la Toyota n°7 du Toyota Gazoo Racing qui a gardé l’avantage de sa pole position, le Britannique Mike Conway tenant à distance l’autre Toyota.

L'histoire et le futur également en piste

Mais peu avant le départ, l’histoire et le futur avaient évolué en piste. Ainsi à 14h15, la mythique Ford GT40 gagnante de 1969, avec Jacky Ickx à son bord, a bouclé un tour d’honneur pour célébrer les 50 ans de la "marche" victorieuse du champion belge.

À lire aussi
Pierre Gasly à Austin le 3 novembre 2019 formule 1
VIDÉO - F1 - GP du Brésil : Gasly 2e derrière Verstappen au terme d'une course folle

C’est ensuite à 14h42, que la LMPH2G, un prototype électrique hydrogène, pilotée par Olivier Lombard, est également entrée en piste pour une démonstration avec l’objectif d’être aux 24 Heures du Mans 2024.

La Ford de Jacky Ickx Crédits : Aco | Date : 15/06/2019
2 >
La Ford de Jacky Ickx Crédits : Aco | Date : 15/06/2019
Le prototype hydrogène de Mission H24 Crédits : Aco | Date : 15/06/2019
1/1
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sports mécaniques 24 Heures du Mans
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants