1 min de lecture Santé

Un ovaire artificiel pourrait permettre d'avoir un enfant après un cancer

Des scientifiques danois ont réussi à recréer des ovaires artificiels sur des souris. Un résultat encourageant qui redonne espoir aux femmes atteintes de cancer.

Le résultat d'une étude danoise redonne espoir aux femmes atteintes de cancer qui souhaitent avoir un enfant.
Le résultat d'une étude danoise redonne espoir aux femmes atteintes de cancer qui souhaitent avoir un enfant. Crédit : Sean Roy / Unsplash
Emeline Ferry
Emeline Ferry
Journaliste

Cette découverte pourrait changer la vie de nombreuses femmes atteintes d'un cancer. Une équipe de chercheurs et chercheuses danois a mis au point un ovaire artificiel qui permettrait aux femmes devenues infertiles à cause d'un traitement, comme la chimiothérapie, d'avoir un enfant.

Créé à partir de tissus humains, il permet de garder en vie des ovules pendant plusieurs semaines, rapporte The Guardian. Cet ovaire artificiel pourrait également aider les femmes atteintes de maladies, comme la sclérose en plaques ou la bêta-thalassémie, un trouble sanguin qui peut nécessiter des traitements agressifs, nuisant à la fertilité.


"C'est la première fois que des follicules humains isolés survivent dans un tissu humain décellularisé"déclare la chercheuse Susanne Pors, membre du laboratoire de biologie de la reproduction du Rigshopitalet, à l'origine de cette découverte. "Cela pourrait offrir une nouvelle stratégie de préservation de la fertilité sans risque de récidive des cellules malignes", ajoute la scientifique.

Des résultats positifs sur une souris

L'équipe de chercheurs et de chercheuses est parvenue à implanter l'ovaire artificiel, contenant 20 follicules humains, dans une souris. Ils ont constaté qu'un quart d'entre eux avaient survécu pendant au mois trois semaines. Les scientifiques ont également noté que des vaisseaux sanguins avaient commencé à se développer autour de l'ovaire pour le nourrir via l'animal.

À lire aussi
Savez-vous à quoi rassemble vraiment votre poitrine ? santé
Sur Twitter, une image de l'anatomie féminine devient virale

"C'est une découverte très importante, mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir", estime la docteresse Susanne Pors. "Il faudra de nombreuses années avant que nous puissions implanter ceci à une femme". Elle précise que le travail de son équipe pourrait aboutir d'ici cinq à dix ans.

Actuellement, les femmes atteintes de cancer peuvent faire congeler leurs ovocytes, pointe le site Terrafemina. Une fois la chimiothérapie ou le traitement terminé, ils peuvent être réimplantés dans leurs ovaires si elles souhaitent avoir un enfant. Mais parfois, certaines maladies, comme le cancer des ovaires ou la leucémie, endommagent les ovaires et la fertilité de ces femmes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Cancer Grossesse
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants