2 min de lecture Égalité hommes-femmes

États-Unis : Facebook accusé de permettre une discrimination à l'emploi

Le réseau social Facebook est visé par une plainte d'une association américaine qui l'accuse de permettre aux employeurs de pratiquer une discrimination dans la diffusion de leurs offres d'emploi.

Facebook est accusé de permettre une discrimination à l'emploi
Facebook est accusé de permettre une discrimination à l'emploi Crédit : AFP
Thibaut Deleaz
Thibaut Deleaz
et AFP

Facebook visé par une plainte aux États-Unis. La puissante Union américaine pour les libertés civiles (ACLU) accuse le réseau social de permettre une discrimination à travers son système de publicité qui permet de diffuser des offres d'emploi en ciblant le public selon plusieurs critères.

La plainte de l'ACLU a été déposée au nom de trois femmes en recherche d'emploi et d'un groupe de "milliers" d'utilisateurs représentés par des syndicats, qui estime que de certaines offres d'emploi sur Facebook sont diffusées uniquement auprès de jeunes hommes.

Les femmes seraient ainsi privées d'offres pour des métiers perçus comme masculins, comme conductrice de poids lourd par exemple, tout comme des hommes plus âgés seraient écartés. 10 sociétés utilisant le réseau social pour diffuser leurs offres d'emploi sont également visées par la plainte.

À lire aussi
Les inégalités au travail expliquent la pauvreté des femmes en France égalité hommes-femmes
"Les femmes travailleuses pauvres" au cœur d'un rapport alarmant de l'Oxfam

Une pratique illégale

Accusé de permettre cette discrimination en offrant aux annonceurs la possibilité de diffuser des publicités en fonction du genre et de l'âge, Facebook se défend. "C'est strictement interdit par nos politiques et l'an dernier nous avons renforcé nos systèmes pour les protéger de mauvais usages", a indiqué son porte-parole Joe Osborne, assurant que l'entreprise ne tolérait aucune discrimination.

Si choisir la cible de sa publicité en fonction du genre ou de l'âge est légale, utiliser ces critères pour choisir qui verra telle ou telle offre d'emploi ne l'est en revanche pas aux États-Unis.

Facebook fait davantage que simplement publier du contenu créé par d'autres

ACLU
Partager la citation

Pour l'ACLU, les plateformes comme Facebook ne sont en général pas responsables du contenu publié par des tiers. "Mais, dans ce cas, Facebook fait davantage que simplement publier du contenu créé par d'autres. Il a construit l'architecture de ce cadre marketing discriminant, l'a mis en place, a encouragé les employeurs à l'utiliser et fourni le service de publicité", estime l'association.

Facebook a déjà été accusé de permettre, avec son système de publicité, aux agences immobilières et propriétaires de faire de la discrimination dans la diffusion de leurs annonces. Le réseau social avait alors supprimé 5.000 options de son programme de publicité ciblée, afin d'empêcher la discrimination raciale ou religieuse. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Égalité hommes-femmes Discriminations Facebook
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794854921
États-Unis : Facebook accusé de permettre une discrimination à l'emploi
États-Unis : Facebook accusé de permettre une discrimination à l'emploi
Le réseau social Facebook est visé par une plainte d'une association américaine qui l'accuse de permettre aux employeurs de pratiquer une discrimination dans la diffusion de leurs offres d'emploi.
https://www.rtl.fr/girls/societe/etats-unis-facebook-accuse-de-permettre-une-discrimination-a-l-emploi-7794854921
2018-09-19 21:38:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/6s9yRYRM2kHAHBuzXcLnsg/330v220-2/online/image/2018/0919/7794855048_facebook-est-accuse-de-permettre-une-discrimination-a-l-emploi.jpg