1 min de lecture Santé

Endométriose : les gynécologues demandent à l'État d'investir

Le Collège national des gynécologues et obstétriciens français s'exprime sur l'urgence d'investir dans la recherche autour de l'endométriose, pathologie qui touche environ une femme sur dix en France.

L'endométriose touche environ une femme sur dix en France
L'endométriose touche environ une femme sur dix en France Crédit : ANDRIEU ARNAUD/SIPA
Arièle Bonte
Arièle Bonte
Journaliste

L'endométriose est une maladie qui touche environ une femme sur dix et, pourtant, la recherche peine à l'explorer malgré les douleurs et difficultés que cette pathologie peut entraîner sur la vie quotidienne de millions de Françaises. C'est pour palier à ce manque que le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) demande à l'État d'investir dans la recherche autour de cette maladie, révèle Le Parisien

François Golfier, président de la commission endométriose du CNGOF, explique leur "cheval de bataille" : "le développement de centres experts régionaux pour fédérer des compétences". Ce modèle existe déjà en Angleterre depuis une dizaine d'années, ajoute François Golfier. Il estime qu'il faudrait "une trentaine" de ces structures réparties sur tout le territoire français.

"L’idée est d’y organiser la prise en charge, assurer des formations, promouvoir un meilleur enseignement, développer la recherche. Mais nous nous heurtons à des blocages", explique-t-il au quotidien. 

Un désinvestissement de la part de l'État ?

Selon le président de la commission endométriose, ces "blocages" viennent des pouvoirs publiques "probablement parce que labelliser des centres veut dire débloquer de l’argent". 

À lire aussi
Les règles, un tabou sociétal qu'il est important de faire tomber Règles
Règles : 5 manières de briser ce sujet (encore trop) tabou

Le CNGOF ne compte pas se laisser abattre. Il révèle dans cet article avoir déjà écrit au ministère de la Santé à ce sujet et plaide pour une formation du corps médical, encore trop peu informé sur l'endométriose. 

>
Deux millions de femmes souffrent d'endométriose en France Crédit Image : dailymotion | Crédit Média : M6/Vicky Bogaert | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Société Gynécologie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants