2 min de lecture Sexe

Sexe : le tabou des troubles de la sexualité n’épargne pas les hommes

La majorité des hommes ne consultent pas quand ils ont des problèmes d'érection selon une enquête de l'Ifop réalisée pour Charles, une plateforme de santé sexuelle destinée aux hommes.

La majorité des hommes ne consultent pas quand ils ont des problèmes d'érection
La majorité des hommes ne consultent pas quand ils ont des problèmes d'érection Crédit : Unsplash/Charles P
Arièle Bonte
Arièle Bonte
Journaliste

Les problèmes d'érection sont-ils un tabou dans la vie des Français ? C'est la question que s'est posée Charles, une plateforme de santé sexuelle destinée aux hommes. Dans une enquête publiée par l'Ifop ce mercredi 22 mai, près de 2.000 hommes de plus de 18 ans ont répondu à un sondage en ligne sur le sujet des troubles de l'érection.

Parmi eux, six hommes sur 10 déclarent avoir déjà eu été sujets à ces troubles tandis que seuls 26% d'entre-eux disent avoir parlé de ce qu'ils traversaient à au moins une autre personne que leur partenaire. Plus de sept hommes sur dix n'ont par ailleurs jamais consulté de médecin à ce sujet. 

Si la majorité des hommes ne parlent pas de leur santé sexuelle, cela ne veut pas forcément dire qu'ils souffrent. Par exemple, quand on leur demande s'ils complexent par rapport à leur capacité à avoir une érection, deux hommes sur dix répondent que oui mais qu'ils n'en souffrent pas vraiment, contrairement à moins d'un homme sur 10 (8%). Les données recueillies par l'Ifop sont similaires concernant la taille du pénis en érection : 21% des hommes complexent sans en souffrir contrairement à 6% des hommes.

À lire aussi
Les clichés sur le sexe ont-ils un fond de vérité ? 2ème volet Sexo
Sexe : 3 lieux pour faire l'amour en période de canicule

Face à un trouble sexuel, plus de trois hommes sur dix déclarent avoir déjà donné une fausse excuse à son ou sa partenaire pour éviter ou reporter un rapport sexuel. Le prétexte numéro 1 étant "la fatigue fatigue" (pour près de 8 hommes sur 10 ayant déjà menti), suivi du stress (63%) et d'un excès d'alcool ou de nourriture (47%). 

L'indispensable pénétration ?

À noter cependant que les injonctions à la sexualité semblent perdre du terrain au sein des mentalités des Français. Ainsi, un peu plus de la moitié des personnes interrogées estiment qu'un rapport sexuel doit impliquer une pénétration pour être pleinement satisfaisant. Cette notion est plus important chez les moins de trente ans (64%) et moins importante chez les hommes homosexuels (31%). 

(1) Étude Ifop pour Charles, réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 19 au 24 avril 2019 auprès d'un échantillon de 1957 personnes, de la population française masculine âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sexe Sexualité Sexo
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797674902
Sexe : le tabou des troubles de la sexualité n’épargne pas les hommes
Sexe : le tabou des troubles de la sexualité n’épargne pas les hommes
La majorité des hommes ne consultent pas quand ils ont des problèmes d'érection selon une enquête de l'Ifop réalisée pour Charles, une plateforme de santé sexuelle destinée aux hommes.
https://www.rtl.fr/girls/love/sexe-le-tabou-des-troubles-de-la-sexualite-n-epargne-pas-les-hommes-7797674902
2019-05-22 06:01:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/3qNmscMyb6hogj45ioh1xw/330v220-2/online/image/2019/0521/7797675145_la-majorite-des-hommes-ne-consultent-pas-quand-ils-ont-des-problemes-d-erection.jpg