3 min de lecture Vidéo

Endométriose : les cicatrices d'une maladie invisible

En France, une femme sur dix est touchée par l'endométriose. Pourtant, bien qu'étant une souffrance quotidienne, cette maladie n'est que très peu connue.

Amandine Begot La Revue de Presse La rédaction de RTL
>
Endométriose : les cicatrices d'une maladie invisible Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Amandine Begot
Amandine Begot

C'est un mal invisible : l'endométriose. Cette maladie touche aujourd'hui une femme sur 10. C'est énorme, et pourtant on n'en parle que très peu. Il y a bien eu quelques people, Énora Malagré ou encore Laetitia Millot, l'actrice de Plus belle la vie, qui ont évoqué publiquement leur cauchemar et leurs difficultés à avoir un enfant, mais c'est tout. Car l'endométriose, c'est d'abord une souffrance quotidienne. "La réalité de cette maladie n'est connue que par les personnes qui en souffrent et par celles qui les aiment" explique la photographe Georgia Wileman dans le magazine Polka

Souvent, pour les amis, les employeurs et même certains médecins, elle se réduit "à des règles douloureuses, rien de plus. Il faut que ça change", poursuit-elle. Pour que ça change justement, cette photographe qui pendant des années a vécu le martyre et s'est entendue dire que ces douleurs étaient dans sa tête, a décidé de prendre en photo sa douleur. Pour montrer l'invisible, l'indicible. Ce qui donne des clichés époustouflants, à découvrir donc dans Polka.

Il y a notamment cet autoportrait où elle apparaît à bout, les yeux cernés, marqués, une main qui s’agrippe à une couverture pour tenter de conjurer la douleur, ce corps qui se tord. Et ce ventre, plein de cicatrices : une pour chaque opération. 

À lire aussi
Didier Quillot, invité de RTL le 19 juillet 2018. Ligue 1 Conforama
Football : Didier Quillot encourage les femmes à se rendre au stade

À la SNCF, "une réforme à grande vitesse"

À la une de vos quotidiens également, la reforme de la SNCF : "Réforme à grande vitesse" titre le Télégramme. Pour La Dépêche du midi, "Ça passe ou ça casse". Pour le Figaro, "Le gouvernement déclenche le bing-bang de la SNCF". Très clairement, vos journaux s'attendent à un bras de fer dur. "Le Premier ministre, écrit Florence Chédotal dans La Montagne, sait que le coup porté au statut de cheminot ne fait pas pleurer dans les chaumières, il peut donc sortir ses gants de boxe".

Dans Les Échos, Laurent Bergé met ainsi en garde directement Emmanuel Macron. Jusqu'ici, le patron de la CFDT semblait plutôt vouloir coopérer et discuter avec le gouvernement. Changement de ton ce matin. : "Attention, dit-il, au chamboule tout décidé dans la précipitation". 

"Les tensions s'accumulent, dans les Ehpad, les hôpitaux, chez Carrefour, dans les prisons, la police, l'éducation... il faut apporter des réponses concrètes", explique-t-il. Et d'ajouter : "c'est bien que le président se préoccupe d'améliorer l'image de la France à l'étranger, mais attention danger : la question sociale n'a pas disparu".

La France gelée

Gros coup de froid donc, sur les relations entre le gouvernement et les syndicats, mais gros de froid aussi coté météo. Le Parisien s'est amusé ce mardi 27 février, à revisiter notre carte de France à partir des températures. Avec -12 degrés en température ressentie, Paris est Toronto, Lyon est Québec avec ses -16 degrés. Brest est Moscou avec -9, et Bastia est Varsovie avec -6 degrés.

"Les températures minimales relevées correspondent, explique le journal, aux moyennes généralement observées au mois de février dans les villes les plus froides du monde". Un froid qui fait bugger nos téléphones portables, vous l'avez peut-être remarqué ces derniers jours. La matinale du Monde nous explique pourquoi : aussi surprenant que cela puisse paraître, c'est tout à fait normal.

Les smartphones d'aujourd'hui sont fait pour fonctionner entre 0 et 35 degrés. À partir de -3, la plupart montrent quelques signes de faiblesse. Les pages sont moins fluides, l'écran ne répond plus au doigt. À partir de -10, certains cessent tout bonnement de fonctionner. Le grand froid ralentit en effet la circulation des électrons dans la batterie. La tension électrique chute, le smartphone se coupe alors par prudence.

Mais rassurez vous, quand votre appareil s’éteint tout seul, il n'est pas endommagé. Il suffit d'attendre qu'il se réchauffe, puis de le redémarrer et tout revient à la normale. 

À Paris, Marseille comme troisième prénom

Voilà une info qui risque de faire bondir les supporters de foot. Paris accorde une faveur à Marseille : c'est ce qu'on peut lire dans La Provence. Alors ce n'est pas de foot dont il s'agit, ni de la blessure de Neymar, non, mais de cette décision de la marie de Paris. Après plusieurs mois de démarches administratives et un recours auprès du procureur de la République, le journaliste et écrivain marseillais Xavier Monnier, installé à Paris, a réussi à donner à son fils Marseille comme troisième prénom.

Pas une mince affaire visiblement. "Il a fallu que j'apporte la preuve que le prénom existait  sous la révolution" explique-t-il ce matin. C'est en fin de semaine qu'il a finalement appris la bonne nouvelle. "Au moins une bonne nouvelle dans le week-end" ironise-t-il après la défaite de l'OM à Paris. Il ne reste plus qu'à voir si la mairie de Marseille accepterait le prénom Paris. Pas sur que certains aient essayé !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vidéo
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792431941
Endométriose : les cicatrices d'une maladie invisible
Endométriose : les cicatrices d'une maladie invisible
En France, une femme sur dix est touchée par l'endométriose. Pourtant, bien qu'étant une souffrance quotidienne, cette maladie n'est que très peu connue.
https://www.rtl.fr/girls/intime/endometriose-les-cicatrices-d-une-maladie-invisible-7792431941
2018-02-27 16:35:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/zIwz7DxJdC7GgVISY9JIww/330v220-2/online/image/2015/0414/7777369351_l-endometriose.jpg