1 min de lecture Nantes

Nantes : les "marches des fiertés" vandalisées, la ville porte plainte

Pour la Gay Pride, les marches de la rue Beaurepaire ont été peintes aux couleurs du drapeau LGBTQ. Elles ont été vandalisées dans la nuit du mercredi 13 au jeudi 14 juin.

Les personnes LGBTQ+ subissent des discriminations en raison de leur genre ou de leur orientation sexuelle
Les personnes LGBTQ+ subissent des discriminations en raison de leur genre ou de leur orientation sexuelle Crédit : Unsplash/Yannis Papanastasopoulos
Marie Sasin
Marie Sasin
Journaliste

À Nantes, les "marches des fiertés" ont été vandalisées, en partie recouvertes de peinture blanche. La Ville a porté plainte et souhaite installer une caméra pour éviter tout nouvel acte malveillant.

À l'occasion de la Gay Pride le 9 juin, les marches ont été peintes aux couleurs de l'arc-en-ciel, les couleurs du drapeau LGBTQ, une manière de célébrer l'égalité des droits pour les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, trans et intersexes.

"C’était prévisible. Deux jours avant la Marche des fiertés, des groupes fachos voulaient déjà repeindre de croix celtiques. L’homophobie n’est pas morte et cela montre que ces "réacs" n’aiment pas la couleur au-delà du symbole." explique Noé Parpet, président de l’association Nosig,le centre LGBTQ de Nantes, au quotidien Ouest France.

La maire de la ville, Johanna Rolland, a réagit sur Twitter, en condamnant l'acte de vandalisme. À propos de l'œuvre, elle a indiqué : "Nous étudions la possibilité de la restaurer et de la voir pérennisée". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nantes LGBT
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants