1 min de lecture Stéphane de Groodt

Stephane De Groodt : "On court en permanence après notre jeunesse !"

Stéphane de Groodt était l'invité du Journal Inattendu de Vincent Parizot ce samedi 1er février 2020.

Micro générique Switch 245x300 Le Journal Inattendu Vincent Parizot iTunes RSS
>
Le Journal Inattendu Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245-PARIZOT
Vincent Parizot Journaliste RTL

Stéphane de Groodt, sur la scène du théâtre de la Renaissance , interprète "un amour de jeunesse", une  comédie d’Ivan Calbérac au côté d' Isabelle Gélinas. L'histoire d'un homme qui a fait fortune dans l'internet et voit débouler 20 ans plus tard une femme qu'il ne se souvenait pas d'avoir épousé… 

Il a bien sur été question de cette pièce, de sa carrière, de son passé de pilotes de courses  et de ses rêves d'adolescent. "On court en permanence après notre jeunesse" a-t-il reconnu, expliquant sa passion pour Jacques Brel. "Un maître à penser et à dépenser son énergie, son envie de vivre. Il a conditionné  ma manière de voir les choses et d'avoir envie de vivre les choses".

L'émission nous a emmené à Bruxelles avec le reportage inattendu que Stéphane De Groodt avait choisi de consacrer au MIMA, un musée alternatif installé à Mollenbeck.
 
Son invité André Manoukian a révélé une véritable amitié entre les deux hommes et ce journal inattendu s'est achevé par une surprise : l'intervention au téléphone depuis son restaurant Bordelais du grand chef Pierre Gagnaire qui a eu cette expression pour qualifier le funambule des mots Stéphane De Groodt. "C'est un sacré bonhomme !"

20200201_133522
20200201_133522
La rédaction vous recommande

 

Lire la suite
Stéphane de Groodt Théâtre Humour
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants