2 min de lecture Christophe Castaner

Non, Macron et Castaner ne sont pas visés par une plainte à la Cour pénale internationale

Comme chaque semaine, RTL démêle le vrai du faux, avec aujourd'hui une intox qui prétend qu’Emmanuel Macron et Christophe Castaner font l’objet d’une plainte à la Cour pénale internationale.

Micro générique Switch 245x300 Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Non, Macron et Castaner ne sont pas visés par une plainte à la Cour pénale internationale Crédit Image : LUDOVIC MARIN / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par William Vuillez

C’est une intox très virale qui a rejailli sur les réseaux sociaux. Elle prétend qu’Emmanuel Macron et Christophe Castaner font l’objet d’une plainte à la Cour pénale internationale de La Haye et que celle-ci va être instruite prochainement. Tout a commencé par une publication tournant sur Facebook et Twitter et affirmant ceci : "Cour pénale internationale, la plainte déposée contre Macron et Castaner a été reconnue recevable et est en phase d’instruction sous le n° de dossier OTP.CR 273/19, sous le silence assourdissant des médias". 

Un message qui reçoit un écho favorable depuis la semaine dernière. Posts et tweets s’enchainent, le président de la République et son ancien ministre de l’Intérieur c’est sûr, seront jugés et tout ça toujours avec le silence assourdissant des médias. Loin de moi, la prétention de me faire le porte-parole de tous les médias français, des journalistes et autres professions de l’audiovisuel mais sans trop m’avancer, je pense qui si personne n’en parle, c’est parce que cette information n’existe pas.

Cette intox remonte à décembre 2019 quand un collectif de "gilets jaunes" a essayé de sensibiliser la Cour pénale internationale au traitement des manifestations par les policiers français et non suivi des faits par l’instance internationale, une sorte d’intox sans fin.

Aucun système de plainte au sein de la CPI

Comme l’expliquent Libération et 20 Minutes, cette intox trouve sa source dans l’article d’un média russe francophone Spoutnik de juin 2019. Celui-ci raconte que Francis Lalanne s'est rendu "le 11 juin à la Cour pénale internationale afin d'y déposer une plainte pour crime contre l'humanité contre le président français et son ministre de l'Intérieur". En cause, selon le chanteur proche des "gilets jaunes" : "Les blessés graves parmi les manifestants et la police". 

À lire aussi
rixe
Rixes entre bandes : Castaner a-t-il raison d'affirmer qu'elles sont en baisse depuis 5 ans ?

Or, le porte parole de la CPI explique qu’il n’y a aucun système de plainte au sein de l’instance. On envoie des informations au bureau du procureur sur une affaire. Ensuite c’est lui qui choisit ou non d’ouvrir un dossier, ce qui n’est pas le cas. Aucun élément concernant le chef de l’État et Christophe Catstaner n’occupe un magistrat de la justice internationale actuellement. 

Le numéro OTP.CR 273/19 correspond au dossier ouvert chez le procureur mais un numéro de dossier ne signifie pas procédure en cours, c’est ce qui s’appelle s’emballer.

Pourquoi cette intox ressort-elle maintenant ?

Récemment on a reparlé de Francis Lalanne car le chanteur fait l’objet d’une enquête pour "provocation à la commission d’atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation" après avoir signé une tribune, publiée sur le site FranceSoir, appelant à "mettre l’État hors d’état de nuire". 

Chez quelques "gilets jaunes" radicaux, cette affaire de Cour pénale est leur combat qu’ils relancent en mélangeant ça avec leur opposition aux mesures sanitaires ou "la dictature" comme ils l’appellent. Une intox comme du chiendent numérique. Sûr qu’elle repassera prochainement.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Christophe Castaner
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants