4 min de lecture Cinéma

"Star Wars 8" : Leia n'est-elle pas responsable de nombreux échecs ?

THÉORIE - Dans "Les Derniers Jedi", le rôle de Leia Organa est, en quelque sorte, moins flamboyant que dans la saga originelle. La leader de l'Alliance Rebelle est une femme brisée, invaincue, mais qui commet aussi de nombreuses erreurs. Attention, l'article contient des spoilers.

La Générale Organa dévoile ses faiblesses dans "Star Wars 8"
La Générale Organa dévoile ses faiblesses dans "Star Wars 8" Crédit : Lucasfilm
Capucine Trollion
Capucine Trollion
Journaliste RTL

Fans de Star Wars, si vous n'avez pas encore vu Les Derniers Jedi, passez votre chemin, car la suite du texte contient des spoilers sur l'intrigue.

Les Derniers Jedi est bien plus que le huitième épisode de la saga. Il rend hommage à Carrie Fisher, décédée brutalement peu après le tournage du film de Rian Johnson. Pour sa dernière apparition dans le rôle emblématique de Leia Organa, cheffe de la RébellionCarrie Fisher surprend et émeut. Mais au-delà de l'émotion, il faut reconnaître que l'héroïne de la saga originelle n'est plus la leader qu'on a connu.

Et ce n'est pas vraiment à cause de l'âge. Plutôt à cause des épreuves que Leia a subies depuis la fin du Retour du Jedi (épisode 6) : la puissance grandissante du Premier Ordre, la perte de Han Solo, de son fils Ben Solo et la disparition de Luke Skywalker... Des drames qui l'ont affaiblie, mais dont elle est en partie responsable. 

Elle cause la mort de la moitié de l'Alliance Rebelle

Depuis des décennies, Leia est à la tête de la Résistance. Et si à la fin de l'épisode 7, les héros parviennent à détruire l'Arme suprême du Premier Ordre, ils sont quand même massacrés, comme on l'apprend au début de l'épisode 8. Il ne leur reste plus que trois bombardiers, le Raddus (le vaisseau mère où se trouve Leia), les X-Wings et quelques vaisseaux de soutien. 

À lire aussi
Nicolas Sarkozy invité de Stéphane Boudsocq dans "Les Essentiels" Cinéma
Nicolas Sarkozy dans Les Essentiels

Sûrement épuisée par ses années de lutte, Leia tente le tout pour le tout. Mais agir dans la précipitation et sans espoir, n'est pas la meilleure des solutions. Au final, elle se retrouve avec une poignée de survivant(e)s sur Crait, sans vaisseaux et laisse les commandes à Poe Dameron. Preuve que Leia n'a plus l'étoffe d'une cheffe et qu'elle doit laisser sa place aux plus jeunes.

Mais, notre héroïne aurait pu changer la donne : elle décide bien trop tard d'abandonner le Raddus, attaqué depuis des heures par la flotte du Premier Ordre. En tant que leader, elle est la responsable de la mort de ses troupes. 

Leia a condamné Han Solo dans "Le Réveil de la Force"

Leia et Han Solo dans "Star Wars : Le Réveil de la Force"
Leia et Han Solo dans "Star Wars : Le Réveil de la Force" Crédit : Lucasfilm Ltd. & TM

Dans Le Réveil de la Force, Leia est persuadée que son fils Ben Solo est toujours vivant, alors qu'il a embrassé le Côté Obscur de la Force. Tout comme sa mère Padmée le pensait d'Anakin dans La revanche des Sith (épisode 3) lorsqu'elle déclare à Obi-Wan Kenobi : "Obi-Wan, il y a du bon en lui. Je le sais... Il y a toujours du bon." C'est parce qu'elle a cet espoir que son fils peut être sauvé, que Leia demande à Han Solo de se rendre sur la base du Premier Ordre et de ramener leur fils. À noter que depuis toutes ces année, elle n'est jamais allée sauver son fils...

Par amour pour Leia, Han Solo accepte, alors qu'il avait fui ce fils déchu depuis des années. Lorsqu'il le revoit sur la planète de Maz Kanata, il ne court pas à sa rencontre. Il ne l'appelle pas non plus, signe qu'il a avait réussi à faire son deuil, contrairement à Leia. Notre héroïne l'a donc condamné puisqu'il meurt sous le sabre laser de Kylo Ren.


Elle a poussé Luke à former Ben Solo

Très tôt, Ben Solo a montré qu'il était comme son grand père Vador : attiré par le Côté Obscur. Luke Skywalker l'avait senti, mais poussé par Leia, il accepte de le former. C'est ce qu'il révèle à Rey sur la planète Anch-To. Certes, il aurait très bien pu refuser, mais Leia a tellement placé d'espoir en son frère, qui est le héros de la galaxie, qu'il n'a pas pu refuser. 

Encore une fois, la décision de Leia n'était pas la bonne. Et ce n'est qu'à la fin du film qu'elle s'en rend compte, lorsque Luke se présente à elle, sur Crait. "Mon fils est parti", souffle notre héroïne épuisée. Elle donne (de manière implicite) sa bénédiction à Luke pour affronter Kylo Ren. Une confrontation qui n'est pas réellement physique, puisqu'il utilise la Force, mais qui reste quand même très forte. Reste à savoir si Ben Solo est réellement mort ou s'il pourra reprendre le chemin de la rédemption, démarré avec Rey.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Star Wars 8 Star Wars
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791498122
"Star Wars 8" : Leia n'est-elle pas responsable de nombreux échecs ?
"Star Wars 8" : Leia n'est-elle pas responsable de nombreux échecs ?
THÉORIE - Dans "Les Derniers Jedi", le rôle de Leia Organa est, en quelque sorte, moins flamboyant que dans la saga originelle. La leader de l'Alliance Rebelle est une femme brisée, invaincue, mais qui commet aussi de nombreuses erreurs. Attention, l'article contient des spoilers.
https://www.rtl.fr/culture/super/star-wars-8-leia-n-est-elle-pas-responsable-de-nombreux-echecs-7791498122
2017-12-27 13:05:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/eUWUMbr0D4W91l-Zve5nPw/330v220-2/online/image/2017/1219/7791501020_la-generale-organa-devoile-ses-faiblesses-dans-star-wars-8.jpg