2 min de lecture Jeux vidéo

Paris Games Week : entretien avec Hideo Kojima, le Kubrick du jeu vidéo

Hideo Kojima s'apprête à sortir “Death Stranding”, sa nouvelle création exclusive sur PlayStation 4, qui met en scène des acteurs comme Léa Seydoux ou encore Norman Reedus.

>
Hideo Kojima : « Avec Deah stranding, je veux faire réfléchir les gamers sur notre monde » Crédit Image : FABRICIO BOMJARDIM / BRAZIL PHOTO PRESS | Durée : |
Guillaume Delalande
Guillaume Delalande Journaliste

À la Paris Games Week, c'est une rock star. Son arrivée sur la scène du stand PlayStation jeudi 31 octobre a déclenché des tonnerres d’applaudissements. Hideo Kojima, créateur de jeux vidéo depuis plus de 30 ans, est une superstar de l’industrie. Avec Metal Gear Solid, cette grande saga dans laquelle la réflexion compte plus que l'action, il donne ses lettres de noblesse à toutes les générations de PlayStation.
 
Jeudi dernier, ils étaient nombreux à venir voir l’idole qui a bercé leurs premiers pas dans le jeu vidéo. "Metal Gear Solid, c’est le tout premier jeu que j’ai terminé sur PlayStation. Voir Hideo Kojima, c’est comme voir Michael Jackson”, nous confie un fan. 

D’autres ont traversé le pays et ont fait des heures de queue pour avoir la chance de prendre une photo avec le maître : “Quand on joue à un jeu vidéo, il y a un créateur derrière qui a tout imaginé. Sincèrement l’oeuvre de Hideo Kojima, c’est quelque chose de magique.

Bercé par le cinéma

La magie de Kojima, c'est sa différence. Bercé par le cinéma de Kubrick et de Hitchcock, il surprend par ses mises en scène et ses retournements de situation. Quand l'industrie vise le pur divertissement, Hideo Kojima veut faire réfléchir le joueur. “La narration dans un jeu vidéo est différente de celle d'un livre ou un d'un film. Dans le jeu vous êtes actif, vous faites vos propres choix et au final, vous êtes plus marqué par l'histoire parce vous en êtes responsables”, explique-t-il lors d’un entretien exclusif à M6.
 
L'immersion est d'autant plus facile avec des visages connus du grand public. Dans son nouveau jeu qui sort le 8 novembre prochain, on retrouve Norman Reedus, inoubliable Daryl Dixon dans Walking Dead, Mads Mikkelsen, ou encore la Française Léa Seydoux

Hideo Kojima développe : “j'ai fait appel à des acteurs pour qu'ils puissent véhiculer plus d'émotions qu'un personnage numérique créé de toutes pièces. Aujourd'hui la technologie permet de reproduire les détails de la peau et des mouvements des yeux. Ça permet d'approfondir la réalité de l'histoire qu'on raconte.”

J'incite les joueurs à envoyer de la positivité

Hideo Kojima
Partager la citation
À lire aussi
Quelle console fera le plus plaisir cette année sous le sapin ? jeux vidéo
Idées cadeaux Noël 2019 : Switch, PS4, abonnements... Quelle console offrir ?

Un monde post-apocalyptique, une société explosée et un énorme besoin de reconnecter les gens... Dans Death Stranding, Hideo Kojima utilise des mécaniques de jeu pour faire passer un message : “Le jeu est connecté à internet, mais vous ne verrez pas directement les autres joueurs, vous trouverez les messages et les objets qu'ils vous auront laissés pour vous aider. Dans notre monde actuel, très individualiste, j'incite les joueurs à envoyer de la positivité aux autres.”

Questionner le monde et l'humanité à travers ses créations, c'est finalement la définition d'un artiste. Hideo Kojima pousse ainsi un peu plus le jeu vidéo vers une une forme d'art numérique, comme un auteur du XXI siècle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jeux vidéo M6info Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants