3 min de lecture Sondage

E-sport : pour 70% des Français, ce n'est pas du sport à part entière

LE BAROMÈTRE - Le dernier sondage réalisé par Odoxa pour RTL et Groupama porte dimanche 29 septembre sur le e-sport, la pratique des jeux vidéo à un niveau professionnel.

Des joueurs professionnels de e-sport le 13 février 2019 à Clairefontaine-en-Yvelines
Des joueurs professionnels de e-sport le 13 février 2019 à Clairefontaine-en-Yvelines Crédit : LUCAS BARIOULET / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

53% des Françaises et des Français ne savent pas ce qu'est le e-sport et 11% en ont déjà suivi. Ils sont 70% à estimer que ce n'est pas un sport à part entière, tout en étant 49% à considérer que les compétiteurs de e-sport doivent se préparer et s'entraîner comme des vrais sportifs.

79% des sondés refusent que la discipline fasse un jour son apparition aux Jeux Olympiques. Enfin, 31% de la population jouent au moins à un jeu vidéo de sport de temps à autre.
 
Voici les principaux enseignements du dernier sondage réalisé par Odoxa pour RTL et Groupama. L'enquête a été réalisée sur internet les mercredi 25 et jeudi 26 septembre 2019 auprès d'un échantillon de 1.001 personnes âgées de 18 ans et plus, parmi lesquelles 613 amateurs de sport, selon la méthode des quotas.

1. Le e-sport reste encore assez méconnu

Alors que les compétitions font salle comble, génèrent des audiences colossales sur Internet et que les grands clubs sportifs développent leur propre "team", le e-sport reste encore assez méconnu des Français. Seuls 46% d’entre eux disent savoir ce dont il s’agit. Étonnamment, sa notoriété stagne depuis deux ans : c’est très exactement le niveau que nous mesurions en novembre 2017.

Cette moyenne nationale masque évidemment de grosses différences générationnelles. 75% des 18-24 ans savent en effet ce qu’est l’e-sport, une connaissance qui baisse linéairement pour se situer à 27% chez les 65 ans et plus.

À lire aussi
L'arbitre anglais Anthony Taylor regarde des images du match PSG-Real le 18 septembre 2019 sondage
Arbitrage dans le football : les Français ouverts à d'autres innovations

Au-delà de la connaissance, notre sondage révèle que 11% des Français ont déjà suivi du e-sport, soit près de 6 millions d’adultes dans l’hexagone. Sur ce critère, le e-sport a progressé, ils n’étaient que 8% il y a deux ans. Il faut par ailleurs évidemment y ajouter les mineurs, non interrogés dans notre sondage, mais qui remplissent les rangs des passionnés de e-sport.

Le e-sport reste encore assez méconnu
Le e-sport reste encore assez méconnu Crédit : Odoxa pour RTL et Groupama

2. Pas un sport à part entière

Bien qu’un Français sur deux (49%) considère que les compétiteurs doivent se préparer et s’entraîner comme des sportifs, le e-sport n’est pas un sport à part entière selon eux. 70% réfutent en effet cette idée. 

À travers ce double sentiment, on voit bien que le critère principal de la définition du sport est l’effort physique pour bon nombre de nos compatriotes. Mais une chose est sûre selon eux, cette discipline est amenée à se développer de plus en plus. 66% le pensent.

baro2
baro2 Crédit : Odoxa pour RTL et Groupama

3. Le e-sport aux JO ? 79% des Français y sont opposés

Les Français doutant déjà du fait que le e-sport puisse être apparenté à d’autres sports, il n’est pas étonnant qu’ils s’opposent à l’idée que le e-sport devienne une discipline olympique. 79% y sont en effet opposés.

Cette option germe pourtant depuis quelques années dans l’esprit des organisateurs. Ce serait d’ailleurs l’occasion de faire découvrir la discipline à des publics qui en sont aujourd’hui éloignés.

Même les adeptes de e-sport sont majoritairement opposés à une inscription aux JO (57%). Ce sera peut-être le cas un jour mais la société n’y est donc pour le moment pas du tout prête.

baro3
baro3 Crédit : Odoxa pour RTL et Groupama

4. 31% des Français jouent à des jeux vidéo de sport

Le e-sport se pratique sur toute sorte de jeux vidéo et notamment sur des jeux de simulation sportive. Nous avons demandé aux Français s’ils jouaient à ces derniers. 31% d’entre eux nous disent que oui. Une pratique très générationnelle. Deux-tiers (64%) des 18-24 ans s’y adonnent, un chiffre qui baisse de manière continue jusqu’à 7% chez les plus de 65 ans.

Ce sont les jeux de courses automobiles qui ont le plus la cote (23%), devant les jeux de football (18%), de sports de combat (15%) et de basket (11%). Enfin, 16% des Français jouent à d’autres jeux comme du golf, du tennis ou encore des jeux de sports d’hiver.

baro4
baro4 Crédit : Odoxa pour RTL et Groupama
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sondage Jeux vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants