1 min de lecture Eurovision

VIDÉO - "On n'est pas couché" : Bilal Hassani très ému en parlant de sa mère

Invité pour présenter son premier album, "Kingdom", sorti un mois avant l'Eurovision, Bilal Hassani a fait une tendre déclaration à sa mère, ne pouvant retenir quelques larmes en l'écoutant.

Bilal Hassani dans "On n'est pas couché", le 27 avril 2019
Bilal Hassani dans "On n'est pas couché", le 27 avril 2019 Crédit : Capture d'écran / France 2
Eleanor Douet
Eléanor Douet

Alors qu'il défendra les couleurs de la France à l'Eurovision, Bilal Hassani vient de sortir Kingdom son premier album, sur lequel figure Roi, qu'il interprétera à Tel Aviv le 18 mai prochain. Invité de On n'est pas couché samedi 27 avril, l'artiste a confié ne pas regarder les pronostics des bookmakeurs, préférant se concentrer sur sa mise en scène.

Il s'est également confié sur le rôle central que joue sa mère dans sa vie et sa carrière. "Elle travaille avec moi, c'est ma manageur (sic)", a-t-il expliqué. "Elle m'a toujours accompagné, aidé, elle m'a même protégé. Quand j'étais très petit, je voulais monter sur scène, faire des albums... Elle m'a dit : 'Attends, tu vas aller au conservatoire, tu vas apprendre la musique. On va faire étape par étape", se souvient Bilal Hassani.

Victime d'insultes, d'attaques et de menaces en raison notamment de son homosexualité et de son univers extravagant, Bilal Hassani a toujours pu compter sur le soutien de sa mère. Des images de celle-ci expliquant tout l'amour qu'elle porter à son fils et combien il est important d'aimer et de soutenir ses enfants, ont très ému Bilal Hassani, qui n'a pu retenir quelques larmes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Eurovision People France 2
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants