1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Tony Allen, batteur légendaire et pionnier de l'afrobeat, est décédé à 79 ans
2 min de lecture

Tony Allen, batteur légendaire et pionnier de l'afrobeat, est décédé à 79 ans

Le musicien nigérian est décédé le jeudi 30 avril à Paris à l'âge de 79 ans. Batteur d'exception, il a créé avec Fela Kuti l'afrobeat, genre musical qui mêle les rythmes africains, le jazz et la funk.

Le batteur Tony Allen en 2010
Le batteur Tony Allen en 2010
Crédit : LEON NEAL / AFP
Sylvain Zimmermann & AFP

Un batteur de légende, un génie du rythme. Le musicien nigérian Tony Allen, inventeur de l’afrobeat aux côtés de Fela Kuti, est décédé, jeudi 30 avril, à Paris à l'âge de 79 ans, a indiqué son manager.

"On ne connaît pas exactement la cause du décès", a indiqué Eric Trosset, tout en précisant qu’il n’a pas été emporté par le Covid-19. "Il était en pleine forme, c'est assez soudain. Je lui ai parlé à 13 heures, puis deux heures plus tard il était pris d'un malaise et a été transporté à l'hôpital Pompidou où il est décédé", poursuit-il.

Admiré par plusieurs générations de musiciens, Tony Allen a notamment été le batteur et le directeur musical du grand Fela Kuti dans les années 1960 et 1970. Ensemble, ils ont créé l’afrobeat, un genre musical qui mêle le style highlife, la polyrythmie yoruba, le jazz et la funk. Une musique hypnotique, répétitive, puissante, qui s'imposa comme l'un des courants fondamentaux de la musique africaine du XXe siècle.

Pionnier de l'afrobeat avec Fela Kuti

Pour Fela Anikulapo-Kuti, dit Fela Kuti, "sans Tony Allen, il n'y aurait pas d’afrobeat". Sur sa rythmique imparable, le chanteur et homme politique a greffé des paroles révolutionnaires et panafricanistes qui ont fait de lui un des symboles les plus forts de la lutte pour les libertés en Afrique. Tony Allen a enregistré une quarantaine d’albums avec Fela et le groupe Africa 70, dont plusieurs chefs d’oeuvre, comme Expensive Shit (1975) et Zombie (1976).

À écouter aussi

On le retrouve aussi sur Fela With Ginger Baker Live ! enregistré en quelques heures avec un autre célèbre batteur, Ginger Baker, cofondateur avec Eric Clapton du groupe de rock Cream. Les deux musiciens y vont ainsi de leur solo sur Ye Ye De Smell. Un sommet. 

"Peut-être le plus grand batteur qui ait jamais vécu"

Autodidacte, il avait commencé à jouer à l'âge de 18 ans et s'est nourri des musiques de Dizzy Gillespie et de Charlie Parker de même que des musiques africaines contemporaines. Brian Eno a dit de Tony Allen qu'il était "peut-être le plus grand batteur qui ait jamais vécu". Le musicien et producteur britannique n'était pas le seul à le penser.

Le batteur nigérian était toujours prisé des artisans des musiques actuelles. Il assurait la batterie de The Good, The Bad and The Queen, un des projets de Damon Albarn, ex-leader de Blur. En France, il avait participé au morceau de Sébastien Tellier, La Ritournelle, produit par Philippe "Zdar". Le titre planant et intense a connu un grand succès et a été utilisé dans plusieurs publicités et films. Tony Allen venait de sortir en mars Rejoice, un album enregistré avec le trompettiste sud-africain Hugh Masekela.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/