1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Scorpions : quand Klaus Meine déclarait "avoir créé un babyboom" avec un de ses tubes
1 min de lecture

Scorpions : quand Klaus Meine déclarait "avoir créé un babyboom" avec un de ses tubes

"Bonus Track" consacre un focus aux "power ballads", ces slows de hard rock qui ont marqué l'adolescence de beaucoup. Parmi ces tubes, un des plus grands, signé Scorpions...

Klaus Meine, le chanteur du groupe Scorpions
Klaus Meine, le chanteur du groupe Scorpions
Crédit : JOSEPH EID / AFP
Scorpions : quand Klaus Meine déclarait "avoir créé un babyboom" avec un de ses tubes
53:44
Thibaud Chaboche

On les appelle les "power ballads". Ces slows hard rock, d'au moins six minutes, souvenirs émus de beaucoup d'adolescents qui, dessus, ont dansé leurs premiers slows. Parmi ces tubes épiques, dont l’intensité dramatique va crescendo, avec la puissance du son des hard-rockers, associée aux solos de guitare, on retrouve Still Loving You, un des plus grands tubes de Scorpions.

Sortie en 1984 sur l’album Love at First Sting, Still Loving You a été composée cinq ans avant par Rudolf Schenker, le guitariste rythmique du groupe, mais avait été mise de côté, jusqu’à ce que Scorpion réalise le potentiel de cette chanson et l'ajoute finalement en dernière piste de l’album

Les paroles du chanteur, Klaus Meine, sont une véritable déclaration d’amour à une femme partie. Un thème emblématique des bons slows de hard rock de l'époque. Pour Klaus Meine la bonne recette d’une bonne ballade rock se trouve dans un thème mélodique qui accroche, un refrain imparable et une amplitude donnée à la chanson avec des grands solos de guitare, qui ouvriront la porte des émotions.

Un titre qui a "créé un mini babyboom"

Still Loving You va avoir un tel succès, en 1984, en particulier en France, que Klaus Meine se vantera d'avoir provoqué un "mini babyboom" cette année-là ! Mais ce texte a aussi un sens caché pour le groupe d’origine allemande...

À lire aussi

À plusieurs reprises dans la chanson, est évoqué un mur infranchissable, ce mur qui séparait encore l’Allemagne en deux parties. Un thème important pour le groupe qui signera quelques années plus tard, en 1990, la chanson Wind of change, devenue l’hymne de la chute du mur de Berlin. 

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/