1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Mort de Charlie Watts : (re)découvrez le style humble et élégant du batteur des Stones
3 min de lecture

Mort de Charlie Watts : (re)découvrez le style humble et élégant du batteur des Stones

PORTRAIT - Charlie Watts était le membre le plus sage des Stones, presque taciturne, et pourtant un dieu des baguettes.

Charlie Watts à l'Olympia en 2003
Charlie Watts à l'Olympia en 2003
Crédit : AFP
Triomphe hier au Festival du film francophone d'Angoulême pour "Eiffel". Le réalisateur, Martin Bourboulon, est en direct avec notre envoyé spécial Stéphane Boudsocq.
24:43
Triomphe hier au Festival du film francophone d'Angoulême pour "Eiffel". Le réalisateur, Martin Bourboulon, est en direct avec notre envoyé spécial Stéphane Boudsocq.
24:43
Steven Bellery & Aymeric Parthonnaud

Il ne fêtera pas les soixante ans des Rolling Stones l'an prochain. Charlie Watts est mort le 24 août 2021 à l'âge de 80 ans. L'iconique batteur était la force tranquille du plus grand groupe du rock'n'roll. Un monument du rock mais peut-être le moins rock'n'roll des rockeurs. Charlie Watts était le membre le plus sage des Stones, presque taciturne, et pourtant un dieu des baguettes. 

C'est à l'âge de 14 ans que sa vie bascule. Le son de la batterie le fait vibrer. Il retourne son banjo et improvise sur le dos de l'instrument. Ses parents lui offrent une petite batterie. Il commence à y jouer seul, en écoutant ses albums de jazz préférés. Autodidacte, il intègre une école d'art, devient graphiste et joue dans de petits groupes. Sa carrière débute en 1961. Le bluesman, Alexis Korner, l'embauche dans sa formation. Charlie Watts a 20 ans. En 1962, il croise Mick Jagger et sa bande. Ils fréquentent les mêmes clubs de la capitale anglaise. Ce n'est qu'en 1963 qu'il va accepter d'intégrer les Rolling Stones. 

Come On, reprise de Chuck Berry, est le tout premier enregistrement du groupe. Charlie Watts, grand fan de Charlie Parker, ne va jamais se défaire de sa passion pour le jazz. "Jouer de la batterie, c'est juste un feeling", nous avait-il confié. Au sein des Rolling Stones, il va s'imposer sans bruit. Il va devenir un pilier rythmique, un véritable métronome au sein du groupe. Charlie Watts était un batteur tout sauf expansif, au toucher léger, qui paraissait sans effort ; à la technique peu démonstrative, très liée au balancement. Ce qui ne l'empêchera pas d'être l'un des patrons de la rythmique binaire.

Un moteur léger et élégant

"Charlie c'est le moteur, et on ne va nulle part sans moteur", blaguait Ronnie Wood. Charlie Watts aimait les petits formats. Les batteries de taille modeste. Sa marque préférée ? Gretsch. Peu d'éléments et de cymbales devant lui. Comme s'il recherchait une forme de légèreté. Joueur versatile, Charlie Watts savait aussi être plus tapageur.

À lire aussi

Une personnalité taiseuse d'une grande élégance jusqu'à son look très soigné. Un flegme "so british" même s'il passait beaucoup de temps dans sa maison des Cévennes. Une modestie sans faille aussi. Charlie Watts n'aimait pas les solos. Depuis son petit tabouret en fond de scène, il mettait en valeur les autres membres du groupe. Keith Richards a souvent souligné : "Charlie Watts m'a laissé la liberté de voler sur scène". D'ailleurs, quand Mick Jagger sautillait, quand Keith Richards cabotinait, Charlie Watts a toujours su rester imperturbable. 

Impassible aussi aux frasques de ses camarades. Alors oui, il goûtera à l'héroïne à la fin des années 70 mais s'en défera aussi vite. Extrêmement applaudi lors des tournées des Stones. Il a été, en fait, un contre-point. L'aîné de la bande, le premier à se marier en 1964 - et il n'a jamais quitté son épouse - le premier à devenir père aussi. Ces dernières années, Charlie Watts s'était offert quelques échappées, pour renouer avec ses premières amours, le jazz. 

L'hommage des plus grands

Le monde de la musique a rendu un hommage unanime à Charlie Watts. Keith Richards a publié une photo de la batterie de Charlie, vide avec une pancarte "Closed" (fermé). Mick Jagger a choisi lui un cliché où Charlie est très souriant. Paul McCartney a insisté dans une vidéo sur le fait qu'il était un "batteur rock fantastique". Elton John retient le "batteur le plus stylé, le batteur ultime". "Dieu bénisse Charlie Watts, tu vas nous manquer", a salué Ringo Starr. 

"Il était totalement en osmose avec le jazz. certains disaient que ce n'était pas un batteur très expansif, plutôt rock, sur la réserve. C'est un style. Moi, j'ai rencontré quelqu'un de très élégant, très humble. sa personnalité et son caractère étaient liés à son jeu. Il faisait la part belle aux autres", se souvient Manu Katché, joint par RTL.

Charlie Watts avait déjà survécu à un cancer de la gorge en 2004. Il avait subi une opération chirurgicale au début du mois. On en ignore la cause. Les Stones avaient choisi de maintenir leur tournée américaine qui doit reprendre le 26 septembre avec un autre batteur Steve Jordan. Reste à savoir si la mort de Charlie Watts va précipiter la fin du groupe mythique. Mick Jagger et ses acolytes préparent un nouvel album qui doit coïncider avec les 60 ans de la bande l'an prochain. Charlie Watts a joué son ultime concert avec les Rolling Stones le 30 août 2019 à Miami...

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/