1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. "Midnight Oil" : pourquoi "Beds are burning" est un tube essentiel pour le groupe
2 min de lecture

"Midnight Oil" : pourquoi "Beds are burning" est un tube essentiel pour le groupe

Pour accompagner la semaine Green sur RTL, Eric Jeanjean propose de découvrir chaque soir une chanson sur le thème de l’écologie. Car oui, l’environnement est bien une préoccupation des artistes depuis des décennies...

Peter Garret, chanteur de "Midnight Oil" et ministre de l'Environnement, en 2009
Peter Garret, chanteur de "Midnight Oil" et ministre de l'Environnement, en 2009
Crédit : MIGUEL MEDINA / AFP
"Midnight Oil" : pourquoi "Beds are burning" est un tube essentiel pour le groupe
50:53
Éric Jean-Jean

Pour débuter la Green Week, du 25 au 31 janvier dans le Groupe M6, Bonus Track a décidé de vous parler, chaque jour d'une chanson écolo. Et pour débuter la semaine, Eric Jeanjean a choisi un titre phare du groupe australien Midnight Oil

Cette chanson, Beds are Burning, premier titre de leur album Diesel and Dust sorti en 1987, est une chanson résolument politique. Elle parle de la spoliation des terrains des aborigènes Pintupi par les colons britanniques pour en tirer un profit financier. Plus largement, elle parle de l’impact des activités humaines sur notre planète.

L’idée de cette chanson est venue au groupe à l’issue de leur tournée dans l’outbach australien l’année précédente, en 1986. Ils avaient été invités par les aborigènes Pintupi à venir se produire dans ces régions reculées de l’Australie, devenant à cette occasion le premier groupe blanc à s’y produire.

Une chanson pour dénoncer le sort des aborigènes

Ils avaient alors vu de leur propres yeux les conditions de vies de ces populations autochtones, chassés de force de leurs propres terres. C’est pour condamner l’appropriation de ces terres par les colons et pour demander leur restitution aux aborigènes que les membres du groupe décident d’écrire cette chanson.

À lire aussi

La chanson a eu un immense succès à travers le monde entier et l’une de leur prestation avait marqué les esprits lors de la cérémonie de clôture des Jeux Olympiques de Sydney en 2000. Retransmis sur les télés du monde entier, le groupe avait alors interprété cette chanson en portant des tee shirts noirs sur lesquel était inscrit en grosses lettres blanches le mot "sorry" (désolé), un message à l’attention des aborigènes, alors que le premier ministre australien venait de refuser d’adresser ses excuses au nom de l’Australie pour ce qu’ils avaient dû subir depuis 200 ans.

Il faut savoir que Peter Garrett, le chanteur du groupe Midnight Oil est depuis toujours un fervent militant écologique. Celui que l’on surnomme le Géant Vert pour sa grande taille (1m93) et son engagement pour l’écologie est d’ailleurs par la suite passé des paroles aux actes en acceptant de prendre des responsabilités politiques dans le pays. Il fut ministre de l’environnement de 2007 à 2010, puis ministre de l’éducation avant d’abandonner la politique pour se consacrer à nouveau à la musique. Midnight Oil est retourné en studio, et même si le groupe a été endeuillé par la mort du bassiste Bones Hillman en novembre dernier, Peter Garrett a annoncé qu’un nouvel album était en préparation. 

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/