1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Jane Birkin : "La musique n'a pas beaucoup de place en ce moment dans ma vie"

Jane Birkin : "La musique n'a pas beaucoup de place en ce moment dans ma vie"

L'actrice et chanteuse donnera la dernière représentation de son spectacle, "Gainsbourg, poète majeur", le 7 décembre prochain à Paris. L'année prochaine, on célébrera les 25 ans de la disparition de Serge Gainsbourg.

Jane Birkin au Festival de Cannes le 24 mai 2015.
Jane Birkin au Festival de Cannes le 24 mai 2015.
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
ARCHIVES RTL - Jane Birkin : "La musique n'a pas beaucoup de place en ce moment dans ma vie" ("Laissez-vous tenter", 25/11/2015)
05:47
Steven Bellery
Steven Bellery
Animateur

Elle se fait rare depuis quelques mois. Jane Birkin montera sur la scène du Théâtre du Rond-Point à Paris le 7 décembre prochain. Elle présentera Gainsbourg, poète majeur, une création autour des textes de Serge Gainsbourg. Une soirée dont les bénéfices seront reversés à "La Maison de Kate", structure créée par la fille de Jane pour lutter contre les addictions.

Petites lunettes, pull vert large. Jane Birkin a confié d'emblée que ce sera la dernière date de ce spectacle. Joué à guichets fermés à l'Odéon et dans plusieurs villes de France, cette création a connu un joli succès. Accompagnée de Michel Piccoli et Hervé Pierre, Jane Birkin fait revivre 69 textes de Serge Gainsbourg. Un seul piano sur scène pour mettre en exergue les mots et juste les mots. "Je n'ai jamais connu quelqu'un qui n'était pas surpris par la beauté des textes", a-t-elle déclaré.

Quand Kate est morte je suis restée à la maison pendant un an sans bouger

Jane Birkin

Une dernière, trois mois avant l'anniversaire de la disparition de Serge Gainsbourg. Cela fera 25 ans le 2 mars. Une date que Jane Birkin n'a pas prévu de célébrer. "Cela me semble tellement incroyable 25 ans, déjà 25 ans", s'est-elle exclamée. Cette série de spectacles a permis à la chanteuse de se relever d'une épreuve. Gainsbourg, poète majeur l'a aidée à aller de l'avant après le décès de Kate Barry, sa fille aînée, il y a presque deux ans. "Quand Kate est morte je suis restée à la maison pendant un an sans bouger, sans bouger du tout. Comme disait mon petit-fils : 'Tu étais avec nous mais tes yeux ne voyaient rien'. Je me suis dit que ça serait bien de faire quelque chose qui me mette près des gens [...] Je sais pourquoi je suis là et je m'en voudrais de ne pas être là si on peut physiquement le faire."

La scène a toujours été synonyme d'angoisse pour Jane Birkin. "J'ai eu tellement peur, la terreur de perdre sa voix, de rater une phrase, la terrible responsabilité des textes de Serge [...] Cela me faisait vomir." On se souvient qu'elle s'est produite à plusieurs reprises au Bataclan, notamment en 1987. C'était la première fois qu'elle chantait en live, sans utiliser le playback. Jane s'est recueillie dimanche près de la salle, juste avant que je la rencontre. L'artiste ne comprenait toujours pas l'atrocité des événements. "J'avais 40 ans et tout semblait tellement gai et il y en a qui ont décidé que ça soit à cette endroit-là. C'est un scénario effrayant. C'est vraiment nos enfants qui étaient au Bataclan."

Le moral est bon

Jane Birkin
À lire aussi

Est-ce que Jane Birkin a des projets pour les prochains mois ? Non la chanteuse veut se reposer un peu. Fatiguée par quelques soucis de santé, elle semble vouloir lever le pied. "La musique n'a pas beaucoup de place en ce moment dans ma vie", a-t-elle dit. Elle tient toutefois à rassurer le public... non sans humour. "Ça va, Le moral est bon [...] Je m'amuse dans les hôpitaux. Je pensais que je tomberais amoureuse de quelqu'un dans le medical. C'est pas faute d'avoir essayé."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/