1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Eurovision : un système anti-sifflets pour protéger la candidate russe
2 min de lecture

Eurovision : un système anti-sifflets pour protéger la candidate russe

REPLAY - L'an dernier, au plus fort de la crise ukrainienne, les deux candidates russes avaient été copieusement sifflées par le public à l'annonce des résultats.

La candidate russe à l'Eurovision 2015, Polina Gargarina
La candidate russe à l'Eurovision 2015, Polina Gargarina
Crédit : AFP
Concours Eurovision de la chanson : un système pour éviter à la foule de siffler les candidats
02:08
Laurent Marsick & Marie-Pierre Haddad

Qui va succéder à Conchita Wurtz, la diva barbue autrichienne qui a remporté l'an dernier le concours de l'Eurovision. La réponse tombera en fin de soirée ce samedi 23 mai, à Vienne, après les votes des jurys de chaque pays. Cette année, la France, qui n'a pas gagné depuis Marie Myriam en 1977, mise sur Lisa Angell, qui sera l'une des rares à ne pas chanter en anglais. À l'applaudimètre, la candidate tricolore a fait sensation lors de la cérémonie d'ouverture. De bon augure pour la suite ?

A priori, non. La chanteuse parisienne passera sur scène dès le début du concours, en deuxième position, et les spécialistes soulignent que c'est un handicap. Au petit jeu des bruits de couloir, le suédois serait le favori, devant la candidate russe. La prestation de Paulina Gagarina est d'ailleurs au cœur des attentions des organisateurs.

Éviter à la candidate russe d'entendre le retour du public

L'année dernière, au plus fort de la crise ukrainienne, lorsque Vladimir Poutine venait de faire adopter toutes une série de lois contre la propagande homosexuelle, la foule avait copieusement sifflé les deux candidates russes à l'annonce des résultats. Douze mois plus tard, la crispation est légèrement retombée mais le conflit est toujours autant d'actualité. Alors les organisateurs veulent parer à toute éventualité. "Ce n'est pas l'esprit de l'Eurovision", avancent-ils pour justifier la mise en place plusieurs dispositifs techniques pour empêcher la foule de siffler.

Les détails de ce système n'ont pas encore été communiqués. Mais plusieurs pistes sont envisageables. Il est ainsi fort probable que la candidate russe n'entende pas le retour de la salle dans ses oreillettes. Pour les télévisions, l'Eurovision a la possibilité de remplacer les bruits de la foule par des applaudissements. Dernière solution enfin : diffuser des applaudissements et des cris de joie dans les haut-parleurs. Une seule certitude : lors des répétitions, Paulina Gagarina n'a rencontré aucun problème.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/