1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Belgique unie, consentement, violences conjugales... Angèle se confie sur RTL
4 min de lecture

Belgique unie, consentement, violences conjugales... Angèle se confie sur RTL

INVITÉE RTL - Trois ans après le succès colossal de "Brol", Angèle revient avec "Nonante-Cinq", deuxième disque plus personnel mais toujours féminin et féministe.

Angèle sur RTL
Angèle sur RTL
Crédit : RTL
Angèle est l'invitée de Laissez-vous tenter à l'occasion de la sortie de "Nonante Cinq", son 2e album
00:21:20
Angèle est l'invitée de Laissez-vous tenter à l'occasion de la sortie de "Nonante Cinq", son 2e album
00:21:20
Steven Bellery & Aymeric Parthonnaud

Angèle vient de publier son nouvel album Nonante-Cinq, son deuxième. Il arrive trois ans après le succès colossal de Brol vendu à plus d'un million d'exemplaires. Angèle est devenue en quelques mois une voix qui compte... Nonante-Cinq, ça veut dire 95 évidemment, clin d'œil à son année de naissance. Après Brol, c'est un nouvel hommage à sa belgitude et surtout "à sa génération" assure-t-elle.

"J'veux rester les pieds sur Terre", chante-t-elle dans Profite. Comme une promesse faite à elle-même. Un désir profond. Ne pas changer après l'ouragan Brol. Une folle aventure dont elle avait tourné la page en se produisant quatre soirées à Paris Bercy en février 2020. Quelques semaines après, elle était confinée. Avec l'envie de prendre du recul, de profiter d'une pause bienvenue. Raté. Le pouvoir de la musique a été plus fort. 

Elle a créé une cabane chez elle, avec une chaîne hi-fi et des ordinateurs. Un atelier de création. Et son deuxième disque a commencé à prendre forme. Seule, face à elle-même, confrontée à ses angoisses. Elle a relu de vieux journaux intimes. En résulte douze nouvelles chansons pop lascives. Produites avec l'envie de nous faire danser sur ses tourments. Plus personnel mais toujours féminin et féministe, Nonante-Cinq est un autoportrait. Elle y chante le sentiment amoureux, la célébrité, l'émancipation, ses démons et le besoin de pensées positives. "J'avais peur avant, je parlais tout bas", dit-elle plage 2 dans Libre. "J'ai grandi, j'étais timide et surtout j'avais peur je crois, confie-t-elle. Mais dans le métier que je fais, on n'a pas vraiment le droit d'avoir peur. Le fait d'avoir assumé cette vulnérabilité dans un documentaire et un album ça m'a permis de ne plus être en retrait".

Dans le documentaire dédié à son parcours et mis en ligne sur Netflix, elle dit : "La vraie Angèle, je l'ai perdue". En juillet 2018, bien avant la sortie de Brol, elle confiait à RTL que ce qu'elle vivait était "explosif"... "Je fais un métier où je suis sans cesse exposée, je dois être positive et par moment c'est compliqué de connaître qui on est. Je me demandais : est-ce que cette personne que je vois à la télé, à la radio... Est-ce que c'est vraiment moi ?".

Belgique unie

À écouter aussi

La chanson Bruxelles je t'aime a été envoyé en éclaireur, fin octobre. Derrière la déclaration d'amour à sa ville natale, c'est aussi une chanson politique... Ce titre est un plaidoyer pour la Belgique unie et unifiée. "Et si un jour elle se sépare / Ce serait le pire des cauchemars". "J'ai grandi avec cette angoisse de la séparation. Y'a encore quelques années c'était vraiment d'actualité cette potentielle séparation de la Belgique ce qui serait absurde parce que ce pays est déjà tellement petit ! Pourquoi en faire deux encore plus petits ?", s'interroge la chanteuse. 

"Moi je suis une enfant de Bruxelles, ma langue maternelle c'est le français mais mon père parle le flamand, le bruxellois et le français, j'ai de la famille un peu partout, j'ai étudié à Anvers et à Namur... Je trouverais vraiment dommage qu'un pays si petit avec tant de richesses et de différences se sépare parce qu'il y a deux langues différentes." Après Jacques Brel, Dick Annegarn ou même son frère Roméo Elvis, Angèle chante Bruxelles. Morceau construit un peu à la manière de Göttingen de Barbara. Elle y avoue : "J'ai vécu mes plus belles histoires en français et en flamand". 

En finir avec l'impunité

Autre chanson engagée. On se souvient de Balance ton quoi sur Brol. Voici le morceau Tempête, l'un des titres les plus réussis de ce nouvel album. Angèle y évoque les violences faites aux femmes. "C'est une chanson qui est venue après le premier confinement quand les chiffres des violences conjugales ont explosé à cause de l'enfermement. Ce Covid nous a fait voir le meilleur et le pire, surtout le pire, note l'artiste. La gestion de la violence domestique est encore à revoir. Même dans les mentalités : voir comment on en parle, qu'on ne parle plus d'amour mais de violence, comment faire pour que le mot féminicide soit compris, comment faire pour qu'on voit cette question non plus comme un problème privé mais un problème de société."

Son engagement résonne également dans le titre Mots justes, texte sur la notion de consentement dans le couple. Réussir à mettre des mots sur une agression. Sujet délicat. "Mots justes est venue de grandes discussions que j'avais avec mes amies. C'est la première fois qu'un sujet de chanson me vient de discussions avec mes proches. La première fois que je l'ai faite écouter, plusieurs amies ont pleuré, révèle Angèle au micro de RTL. Le consentement, ces mots justes qui parfois manquent parce que ce n'est pas toujours ce qu'on a appris. Ça change un peu aujourd'hui mais il y a eu de longues années d'impunité." 

Il y a l'album, la tournée et un autre défi : la comédie. Angèle a un petit rôle dans Astérix et Obélix : l’empire du Milieu réalisé par Guillaume Canet. Elle y sera Falbala. Sa tournée démarrera le 20 avril 2022. Des dates partout en France jusqu'en décembre. Elle chantera dans la plus grande salle d'Europe, à Paris La Défense Arena le 2 décembre 2022.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/