1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Steve Bronski, le cofondateur du groupe Bronski Beat ("Smalltown Boy"), est mort
2 min de lecture

Steve Bronski, le cofondateur du groupe Bronski Beat ("Smalltown Boy"), est mort

Celui qui a fondé avec Jimmy Somerville et Larry Steinbachek le trio culte de synth-pop des années 80-90 avait 61 ans.

Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

Steve Bronski, le membre fondateur du groupe Bronski Beat est mort à l'âge de 61 ans a annoncé ce jeudi 9 décembre 2021, la chaîne britannique BBC. Son camarade Jimmy Sommerville a confirmé la nouvelle sur Twitter. "Je suis triste d'apprendre la mort de Steve Bronski. C'était un homme très talentueux et très mélodique. Travailler avec lui sur des chansons, dont une qui a changé nos vies et touché celles de beaucoup d'autres personnes, était amusant et excitant. Merci pour la mélodie Steve", a-t-il confié sur le réseau social. 

Les circonstances de la mort de l'artiste derrière la mélodie entêtante de Smalltown Boy tube incontournable du milieu des années 1980 n'ont pas été dévoilées. Steve Bronski, de son vrai nom Forrest, est né le 7 février 1960. Il a créé en 1983 forme le groupe Bronski Beat avec Jimmy Sommerville et Larry Steinbachek. Un trio d'artistes mais aussi des colocataires qui vivaient ensemble à Brixton. Comme le nom du groupe le laisse entendre, Steve Bronski était le leader de Bronski Beat. Il s'occupait des claviers et des percussions. 

C'est la chanson Smalltown Boy qui raconte le destin d'un homme gay rejeté par sa famille et son village qui propulse le trio en tête des charts et dans la légende de la pop britannique. Ce titre et son clip aux accents homo-érotiques et militant feront aussi du trio des égéries de la communauté LGBTQ+. Ce clip dirigé par Bernard Rose montrait Jimmy Somerville fasciné par un nageur à la piscine, puis être attaqué par les camarades homophobes du plongeur, être renvoyé dans sa famille par la police. Le héros du clip finit par fuir ce destin et la prison que représente son foyer et sa terre natale.

Le single qui suit, Why?est axé clairement les préjugés anti-gay. Il devient un grand succès en Europe. À la fin de 1984, le trio sort un album intitulé The Age of Consent dont la pochette intérieure liste les âges variables du consentement mutuel pour les rapports homosexuels dans différentes nations autour du monde. À l'époque, l'âge de consentement pour les actes sexuels entre les hommes au Royaume-Uni était de 21 contre 16 pour les actes hétérosexuels, plusieurs autres pays ayant des lois plus libérales sur le sexe gay. À la même époque, le groupe est une tête d'affiche du Pits and Perverts, un concert à l'Electric Ballroom de Londres pour recueillir des fonds pour les lesbiennes et les gays qui soutiennent la campagne des mineurs. Cet événement est présenté dans le film Pride (2014) réalisé par Matthew Warchus.

À lire aussi

"À cette époque, nous n'étions que trois jeunes hommes gays qui avaient formé un groupe, nous ne sentions pas que nous faisions partie d'un mouvement en particulier. Bien évidemment, il s'est avéré quelques années plus tard qu'il y avait plus d'artistes homosexuels que le public ne pouvait le penser", avait expliqué Steve Bronski au Guardian en 2018, prenant conscience de l'ampleur du phénomène. Le groupe a connu un beau succès jusqu'au départ de Jimmy Sommerville. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/