2 min de lecture Musique

Décès d'Alain Barrière, Breton au franc-parler et légende de la chanson

PORTRAIT - Alain Barrière, Louis Bellec de son vrai nom, est décédé à 84 ans des suites d'un arrêt cardiaque, le 18 décembre au soir à Carnac, dans le Morbihan.

culture Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Laissez-vous tenter du 19 décembre 2019 Crédit Image : ANDANSON/SIPA | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Steven Bellery
Steven Bellery
et Capucine Trollion

Le monde de la musique française est en deuil. Alain Barrière est décédé à 84 ans des suites d'un arrêt cardiaque, le 18 décembre au soir à Carnac dans le Morbihan, a précisé son agent Fabien Lecoeuvre.

Fils de mareyeurs bretons, Louis Bellec de son vrai nom ne débute la musique qu'à l'âge de 26 ans. Un diplôme d'ingénieur des Arts et métiers en poche, il s'achète une guitare et commence à écrire des chansons.

Avec le titre Cathy, il participe en 1961 au Coq d'Or de la chanson française. Il choisit le pseudonyme d'Alain Barrière, quitte son emploi dans l'industrie pneumatique pour se produire dans un cabaret parisien. Il crée alors un petit répertoire inspiré par la vague yéyé, signe un contrat et représente la France à l'Eurovision en 1963 avec Elle était si jolie. Il ne termine que cinquième au concours, mais sa carrière démarre. La chanson devient un classique. 

>
Alain Barrière "Elle était si jolie" | Archive INA

Il enchaîne les premières parties et publie l'année suivante son premier album Ma vie. Le succès l'effraie un peu, il s'installe alors, au calme, dans un moulin des Yvelines. En trois ans, il sort trois albums, triomphe à l'Olympia et dans les bacs avec La Marie Joconde, Les ginguettes ou Rien qu'un homme.

Un artiste au franc-parler

À lire aussi
Murray Head dans "Le Grand Studio RTL" Musique
VIDÉOS - Murray Head en concert dans "Le Grand Studio RTL"

Indépendant au franc-parler, Alain Barrière claque la porte de Barclay et crée sa propre maison de disques. Audacieux pour l'époque, ce pied-de-nez l'éloigne des projecteurs. En 1975, son duo avec Noëlle Cordier fait le tour de l'Europe. En délicatesse avec le fisc, le chanteur part vivre aux États-Unis puis au Canada. Il s'offre un château en Bretagne, proche des menhirs de Carnac qu'il transforme en théâtre-discothèque, le Stirwen (étoile en breton), très connu dans la région. Il publiera plusieurs disques passés inaperçus. 

>
Stirwen, le royaume d'Alain Barrière | Archive INA

Sa carrière redémarre dans les années 2000 grâce à sa fille Guenaëlle. En 2006, il publie son autobiographie Ma vie et entame une tournée en 2007. Quatre ans plus tard, il annonce une tournée d'adieux qu'il doit annuler à cause de ses problèmes de santé. Sa fille Guénaëlle reprend le flambeau du Stirwen en le renommant Étoile blanche.

En 2011, Alain Barrière avait annulé son concert d'adieux au Palais des Congrès. Souffrant, il s'était retiré depuis dans sa Bretagne natale. Déjà victime de plusieurs AVC ces dernières années, Alain Barrière en a subi un autre avant le décès de sa femme début décembre 2019. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Musique Laissez-vous tenter
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants