1 min de lecture Médias

William Leymergie : ce qu'il faut savoir sur son nouveau magazine sur C8

Après avoir quitté "Télématin", le journaliste présentera "William à midi" dès le 11 septembre sur la huitième chaîne, du lundi à vendredi, dès 12h40.

William Leymergie a fait ses adieux à France 2, vendredi 30 juin
William Leymergie a fait ses adieux à France 2, vendredi 30 juin Crédit : France 2
Manon Bricard
Manon Bricard
Journaliste

C'est un nouveau départ pour William Leymergie. Le 30 juin dernier, le présentateur phare de Télématin a fait ses adieux à France 2 après 32 ans de bons et loyaux services. Mais ce n'est pas pour mettre entre parenthèses sa carrière de journaliste. Le septuagénaire animera dès le lundi 11 septembre un nouveau rendez-vous quotidien sur C8. 

Ses fidèles téléspectateurs pourront en effet retrouver William Leymergie à la tête d'un nouveau magazine de société, William à midi, du lundi au vendredi dès 12h40. La chaîne présente d'ailleurs cette émission comme "proche des gens, originale et utile, dont le seul moteur est la vie en question." Ce magazine de société débutera par un journal télévisé de 20 minutes, présenté par Caroline Delage. 

Grâce à ce nouveau rendez-vous quotidien, la chaîne abordera à la pause déjeuner des questions du quotidien à travers des reportages séparés en plusieurs rubriques : la consommation, animée par Caroline Munoz, la santé et le bien-être, dont se chargera Véronique Mounier.

La découverte et le tourisme seront, eux, présentés par Caroline Ithurbide. La culture, les animaux, le "made in France" et les innovations venues d'ailleurs seront également au menu de ce programme de la mi-journée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médias Télévision William Leymergie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants