1 min de lecture Télévision

"On n'est pas couché" : Benguigui dénonce "la morale" de Macron à un collégien

VIDÉO - L'acteur est revenu, sur le plateau de Laurent Ruquier, sur le discours du président de la République à un collégien qui l'avait appelé "Manu".

>
Les portraits qui font l'actualité - On n'est pas couché 23 juin 2018 #ONPC Crédit Image : Capture d'écran France 2 |
lucie valais
Lucie Valais
Journaliste

L'acteur n'aime pas le ton d'Emmanuel Macron et le fait savoir. Invité sur le plateau de Laurent Ruquier ce samedi 23 juin, Jean Benguigui est revenu sur la vidéo qui a fait le tour des réseaux sociaux, dans laquelle le président de la République reprend longuement un collégien l'ayant interpellé en l'appelant "Manu".

Si le comédien est "entièrement d'accord avec lui sur la première partie" de sa réprimande, "pour le respect de la fonction" présidentielle, il critique en revanche une "leçon de morale" qui est, selon lui, "absolument inécoutable". Et d'ajouter : "on ne peut pas dire ça ! Ça ne veut rien dire (...) je ne comprends pas". Un point de vue partagé par la chroniqueuse Christine Angot, qui défend un "adolescent sympathique" et non une agression qui aurait pu justifier la mise au point du Président.

Jean Benguigui, venu défendre avec Pauline Lefèvre la pièce de théâtre La Moustache, créée par Sacha Judaszko et Fabrice Donni et mise en scène par Jean-Luc Moreau, n'aura pas mâché ses mots lors de cette soirée. Y compris face à Nicolas Dupont-Aignan, venu exposer ses idées sur l'immigration en France, qu'il a violemment épinglé. "J'ai connu des gens d'extrême droite beaucoup plus intelligents", a-t-il notamment lancé au président de Debout la France.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision Jean Benguigui Laurent Ruquier
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants