1 min de lecture Thierry Marx

Thierry Marx avoue qu'il aurait pu "mal tourner" sans le judo

Le chef étoilé revient sur son enfance compliqué dans les cités de la banlieue parisienne.

Cyprien Cini Drôle de rencontre Cyprien Cini iTunes RSS
>
Thierry Marx avoue qu'il aurait pu "mal tourner" sans le judo Crédit Image : MEUNIER AURELIEN/SIPA | Crédit Média : Cyprien Cini | Durée : | Date : La page de l'émission
245300_CINI
Cyprien Cini
Journaliste RTL

Iconoclaste, il maîtrise aussi bien l'art du risotto que celui du judo. De la fureur de la guerre au Liban - où il était casque bleu - au restaurant étoilé, il a fait de la cuisine une vertu, un lien social. Thierry Marx a un nom de révolutionnaire pour un chef qui l'est aussi, à sa façon. Avant de devenir le chef médiatique que l'on connait, un parcours sinueux avec une enfance et une adolescence dans le XXe arrondissement de Paris, puis dans le Val-de-Marne et en Seine-Saint-Denis. 

Celui qui a participé au succès de l'émission culinaire Top Chef sur M6, confie que dans ces quartiers "mal tourner c'est assez facile". Ça aurait pu lui arriver. "Ce qui m'a sauvé, c'était le premier cadre éducationnel que j'ai accepté, qui était le judo. Et le fait d'avoir des professeurs de judo qui faisaient en sorte de ne pas nous laisser dans la cage d'escalier (...) a évité la dérive de l'argent facile et des petits trafics locaux".

Thierry Marx
Thierry Marx
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Thierry Marx Top Chef Cuisine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants