1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Programme TV : ce week-end, "La Télé des années 80" et "Destination Eurovision"
2 min de lecture

Programme TV : ce week-end, "La Télé des années 80" et "Destination Eurovision"

France 3 diffuse en prime time vendredi 19 janvier une émission qui raconte la décennie des années 80 durant laquelle tout a changé à la télévision.

Christophe Willem, juré aux côtés d'Isabelle Boulay et Amir dans "Destination Eurovision" sur France 2
Christophe Willem, juré aux côtés d'Isabelle Boulay et Amir dans "Destination Eurovision" sur France 2
Programme TV : ce week-end, "La Télé des années 80" et "Destination Eurovision"
05:13
Isabelle Morini-Bosc

La Télé des années 80, c'est un petit bijou qui raconte en deux volets cette décennie où, à la télévision, tout a changé : création de Canal+, de M6, de France 5, privatisation de TF1... Cela n'a rien à voir avec la nostalgie mais bien avec une révolution sur le fond et la forme très bien racontée par le producteur Philippe Thuillier, un as des archives. Sur France 3 en prime time vendredi 19 janvier.

Samedi 20 janvier, on retrouvera en prime le deuxième volet de Destination Eurovision. On rappelle que trois jurés français - Amir, Isabelle Boulay, Christophe Willem - et trois jurés internationaux ont la délicate mission de trouver les perles rares pouvant nous représenter à l'Eurovision, le public désignant l'élu parmi les sélectionnés. "C'est quelque chose qui me plait beaucoup d'essayer de trouver la personne la plus cohérente possible et le titre le plus cohérent possible pour représenter la France, a confié Isabelle Boulay au micro de RTL. Si je peux servir à ça humblement, ça me ferait très plaisir."

Sauf qu'il s'agit principalement de dénicher le talent qui va mettre fin à la malédiction qui s'abat sur la France et qui fait que le pays n'a pas remporté l'Eurovision depuis 1977. Autant le dire, Amir apprécie moyennement qu'on parle de malédiction, vu qu'il a été 6ème en 2016 : "Si je croyais en une malédiction, je ne serais pas en train de perdre mon temps à participer à ce concours. Je n'y crois absolument pas, a martelé le chanteur au micro de RTL.

Cette année, on est tous conscients de ce qu'il faut pour faire un bon Eurovision. Tout le peuple en est conscient. Et lui laisser le choix d'élire son propre candidat, ça va non seulement fédérer les gens autour de la candidature et donner des ailes à celui qui va nous représenter à Lisbonne, mais en plus de ça c'est comme ça que ça doit se passer, et par dessus tout, c'est ce qui réussi énormément dans d'autres pays."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/