3 min de lecture Télévision

Isabelle Morini-Bosc : "Quelle vision ont Macron et Le Pen de la télévision ?"

ÉDITO - Pour Isabelle Morini-Bosc, Marine Le Pen et Emmanuel Macron sont dépendants de la télévision, leur principal moyen pour convaincre les électeurs. La journaliste se penche aussi sur leurs programmes préférés.

Emmanuel Macron et Marine Le Pen
Emmanuel Macron et Marine Le Pen Crédit : AFP / Montage RTLNET
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

La télévision, c'est comme le temps qu'il fait ou le dérèglement climatique : tout le monde a un "truc à dire" sur le sujet. Un truc tout à trac. Les candidats comme les autres, plus encore que les autres. La télé est aux politiques ce que la tempête est au marin ou au montagnard : c'est excitant mais dangereux. Un faux pas étant vite arrivé, il faut constamment rester sur ses gardes. Il est certes plus glorieux de trouver une voie, une faille, un nouveau canal, mais à la télé aussi, il faut se frayer un chemin, passer un cap, et savoir surfer. 

Sauf que, à bien y réfléchir, il y a tout de même une différence de taille : les politiciens, même s'ils rament ou slaloment entre les obstacles, peuvent éventuellement se passer de grands fonds et de cimes. Ils ne peuvent pas, en revanche, se passer de "la télé". D'où leur sentiment d'attirance-méfiance envers elle. D'où, également, leur dépendance envers ce média où ils clament leur indépendance. Sans compter qu'ils ont tous des idées très arrêtées sur ce que le "petit écran" doit être, sur ce qu'il doit faire, ce qu'il doit faire paraître, alors qu'ils n'ont logiquement pas le temps de regarder ses contenus. 

Quelles idées ont-ils pour la télévision ?

Ils y passent, mais ses programmes les dépassent. C'est logique, d'accord, mais qu'ils fassent au moins une immersion devant certaines émissions avant de jauger et juger. Cela vaut pour nos deux "finalistes" : quelle vision ont-ils au juste de la télé ? Quelles idées ont-ils pour elle, qu'ils ont d'ailleurs exprimées dans le TVMagazine ? On note d'abord quelques remarques surprenantes. Ainsi, à la question "quelle est votre émission politique préférée ?", Marine Le Pen répond qu'elle les regarde toutes avec intérêt, regrettant toutefois "que la forme empiète souvent sur le fond". 

À lire aussi
Clémntine va démarer son tour du monde dans quelques jours Koh Lanta
"Koh-Lanta" : Clémentine fait financer son tour du monde par les internautes

Bon, cela ne mange pas de pain, comme dit l'autre. Emmanuel Macron cite lui Secrets d'histoire. Pourquoi pas, la politique d'aujourd'hui étant clairement le passé de demain ! Force est toutefois d'en déduire que le candidat à la présidentielle participe à des débats qu'il ne regarde pas. Nos deux "prétendants" au pouvoir suprême affirment néanmoins tous deux que "passer au 20 heures" est incontournable, vu que seul un plateau de journal "permet de rassembler jusqu'à 7 millions de téléspectateurs", selon Marine Le Pen, vu aussi selon Emmanuel Macron, qu'il reste un "bon moyen de s'adresser à de très nombreux compatriotes". 

"House of Cards", "Faites entrer l'accusé" ou "The Voice" ?

Or donc, le 20 heures, oui. Le "reste", faut voir. Faisons dès lors la revue de détails : Si la "blonde bleu marine" aime beaucoup House of Cards, Faites entrer l'accusé ou les documentaires animaliers, le "même pas quadra" avoue, lui ne pas "être accro aux séries", leur préférant Télématin, La Grande Librairie ou même The Voice. Normal, sans doute, dans un secteur où on cherche constamment de nouvelles voix... Mais, sans chercher le jeu de mots foireux à tout prix, c'est nous qui restons en revanche sans voix en lisant que le journaliste préféré de la candidate frontiste est "PPDA", dont elle loue "la sérénité et le professionnalisme".

Quant à l'homme "En marche", il reconnaît une affection particulière, lui, pour... Pierre Bonte. J'en suis ravie, mais j'ai subséquemment comme un doute sur le fait qu'ils sachent que nous sommes bien en 2017 ! Et si, pour finir, on considère la publicité sur les chaînes de France Télévisions, on constate qu'elle n'est pas près de revenir après 20 heures en cas de victoire de Marine Le Pen, qui veut la suppression totale de tout ce qui ressemble de près ou de loin à de la "réclame". 

Du pragmatisme au réalisme

Dans le même temps, son rival et néanmoins ennemi demande, lui, du "pragmatisme et du réalisme", France Télévisions étant, je le cite, une "grande maison aux équilibres économiques subtils". La patronne de France Télévisons Delphine Ernotte doit apprécier la formule. Et on ne peut qu'être d'accord avec lui, même si l'affirmer revient à dire que l'eau mouille.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision France Télévisions Isabelle Morini-Bosc
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788302496
Isabelle Morini-Bosc : "Quelle vision ont Macron et Le Pen de la télévision ?"
Isabelle Morini-Bosc : "Quelle vision ont Macron et Le Pen de la télévision ?"
ÉDITO - Pour Isabelle Morini-Bosc, Marine Le Pen et Emmanuel Macron sont dépendants de la télévision, leur principal moyen pour convaincre les électeurs. La journaliste se penche aussi sur leurs programmes préférés.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/presidentielle-2017-quelle-vision-ont-le-pen-et-macron-de-la-television-7788302496
2017-04-26 20:48:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ax9bx64XHMOfKYQ3oO9VdA/330v220-2/online/image/2017/0425/7788283360_emmanuel-macron-et-marine-le-pen.jpg