1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Miss France : "Enfermer Amandine chez elle, c'est non", clame Sylvie Tellier
3 min de lecture

Miss France : "Enfermer Amandine chez elle, c'est non", clame Sylvie Tellier

"Nous ne sommes pas organisateurs. La gestion du public n'est pas de notre ressort", a justifié la cheffe des Miss après une foule polémique en Moselle.

Amandine Petit et Sylvie Tellier lors de l'élection Miss France 2021
Amandine Petit et Sylvie Tellier lors de l'élection Miss France 2021
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

Sylvie Tellier ne cachera pas sa nouvelle reine de beauté. Après l'attroupement causé par une séance de dédicaces de la nouvelle Miss France en titre dans un centre commercial de Farébersviller, en Moselle, les réactions ont été nombreuses. Beaucoup, dont des élus, reprochaient le caractère irresponsable d'un tel agglutinement en pleine pandémie de coronavirus. 

"Nous n'organisons que l'élection de Miss France et le retour de la Miss chez elle, une fois qu'elle a été élue, a défendu Sylvie Tellier, directrice générale de l'Organisation Miss France, dans les colonnes du Parisien. Nous avons volontairement reporté le retour d'Amandine  [Petit] en Normandie pour ne pas créer un événement qui, dans un contexte sanitaire, pourrait créer un regroupement de personnes. Concernant la séance de dédicaces de samedi, nous ne sommes pas organisateurs. Nous avons accepté l'invitation du Républicain Lorrain. La gestion du public n'est pas de notre ressort. Mon collègue qui était sur place a constaté que toutes les mesures de sécurité et de distanciation sociale étaient mises en place. Nous travaillons depuis longtemps avec eux".

Et la cheftaine de l'élection Miss France de continuer : "Amandine est extrêmement populaire, nous l'avons vu samedi. Encore une fois, l'organisation Miss France n'organisera pas d'événements pour réunir du public. En revanche, enfermer Amandine chez elle, c'est non. Nous ferons exactement comme Clémence Botino l'a fait l'an passé. Nous avons participé à des événements, à des élections locales, régionales, nous avons répondu à des invitations pour des séances de dédicaces, toujours dans le respect des normes sanitaires. Et ce sont les organisateurs qui avaient pour mission de mettre en place toutes les structures nécessaires pour l'accueil du public. Mais il n'est pas d'actualité d'interdire à Amandine de se déplacer, d'aller à la rencontre du public…".

Miss France aurait pu commencer par un département épargné

Caroline Fiat

Celle qui a été élue Miss France le 19 décembre dernier, s'est trouvée au centre d'une polémique lors de cette première séance de dédicaces critiquée par les élus de la région. Le maire de Forbach, Alexandre Cassaro, s'est dit "très étonné que le groupe Auchan ait autorisé l’organisation d’un tel rassemblement". "On est encore en plein boom de Covid, on a un nouveau couvre-feu, mais là, les distanciations, elles sont où", se demandait une soignante de l'hôpital de Forbach. La Moselle fait partie des 15 départements les plus touchés et où le couvre-feu a été avancé à 18h depuis le 2 janvier. 

À lire aussi

"Inadmissible, je pense que Miss France aurait pu commencer par un département épargné ! En tant que future directrice d'Ehpad, elle a peut-être prévu de rester sur place pour nous aider suite à cette inconscience ?", s'est emportée la députée de La France insoumise  Caroline Fiat. Même son de cloche, plus mesuré, du côté de la majorité : "Sur la légalité, il n'y a pas grand-chose à redire, mais il y a une question de bon sens qui se pose, a déclaré le député LaREM de ce territoire, Christophe Arend. (...) On dit aux métiers de la culture qui ont respecté un protocole strict, qu'ils ne peuvent pas travailler, et là on a un attroupement, c'est difficile de trouver une cohérence".

Le directeur du centre commercial B'Est, Barthélémy Jeanroch, s'est justifié en expliquant qu'il "ne s'attendait pas à autant de monde". Cependant, il estime que le personnel "a tout fait pour demander au public de bien porter son masque". "Amandine Petit était derrière une vitre, c’était une famille sur scène à la fois et les selfies devaient se faire à distance", a-t-il ajouté.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/