1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Michel Drucker : son retour à la télé, sa santé, ses confrères... L'animateur se confie sur RTL
3 min de lecture

Michel Drucker : son retour à la télé, sa santé, ses confrères... L'animateur se confie sur RTL

À l'occasion de ses 80 ans, Michel Drucker s'est livré lors d'entretien donné à RTL. Il évoque notamment son retour à la télé, sa santé et sa vision de la télévision d'aujourd'hui.

Michel Drucker invité de RTL
Michel Drucker invité de RTL
Crédit : RTL
Confidences de Michel Drucker à l'occasion de ses 80 ans
00:03:09
William Vuillez & Steven Bellery

Michel Drucker souffle ses 80 bougies ce lundi 12 septembre. De passage par nos studios, l'animateur, de retour à la télévision pour une 25ᵉ saison de Vivement Dimanche, a livré quelques confidences, notamment sur ce nouveau pari fou, cette nouvelle aventure, sur France 3. 

"Oui c'est une aventure nouvelle, même si je me sens finalement presque plus proche de France 3 que France 2, compte tenu que c'est la chaîne des régions et que je ne suis pas Parisien", explique-t-il. "Je me sens bien. C'est nouveau. Il y a encore beaucoup de gens qui ne sont pas habitués", ajoute Michel Drucker.

"C'est une belle aventure. Je le vis comme un beau cadeau compte tenu de ce que j'ai vécu depuis deux ou trois ans. On m'aurait dit, il y a encore deux ans que je repartirais encore pour un tour en début d'après-midi, je ne l'aurais pas cru", confie-t-il sur RTL.

Je suis guéri

Michel Drucker

En 2020, Michel Drucker subissait une importante opération du cœur et restait plusieurs jours en soins intensifs. Aujourd'hui, le présentateur va mieux. "J'ai déjà repris Vivement dimanche. Je vais monter en puissance, les habitudes ne sont pas là encore. Je suis à 90%, c'est déjà pas mal. Et surtout, je suis guéri. Je suis guéri, je fais beaucoup de sport, je ne vois plus la vie de la même façon", nous dit-il. 

L'animateur explique qu'il a fait "l'apprentissage de la solitude. Tous ceux qui nous écoutent, qui ont connu les affres de l'hospitalisation, savent ce que c'est, surtout quand on est tout seul. À l'hôpital, il n'y a plus d'animateurs célèbres, il n'y a plus de gens connus. On est un monsieur comme tout le monde. J'ai appris ce que c'était que d'être le visité et non plus le visiteur".
L'animateur, qui fête ses 80 ans ce lundi 12 septembre, assure qu'il a eu très peur que cet accident soit la "fin". "On m'avait quand même laissé entendre que j'aurais des séquelles, donc pour moi la télé, dans ma tête, c'était fini", assure-t-il. Tourné vers l'avenir, Michel Drucker confie vouloir "travailler jusqu'à sa mort". Une mort à laquelle "il a pensé sur son lit d'hôpital", mais il explique sur RTL "ne pas avoir eu peur de la mort". 

Le cap des 80 ans

Ses 80 ans ne sont quand même pas anodins pour l'animateur, surtout après toutes les épreuves qu'il a traversées. "Je ne suis pas très un anniversaire, je les oublie beaucoup. Je ne sais pas si c'est une si bonne nouvelle que ça parce que quand mes parents ont eu 80 ans, j'avais l'impression d'avoir des parents extrêmement âgés. Et jamais je n'aurais imaginé qu'un jour j'aurais leur âge", dit-il. 

"C'est un cap parce que je me dis que je suis quand même plus près de la sortie que de l'entrée. Mais chut ! Et puis je suis content d'être encore là. Je suis content d'avoir duré puisque c'est mon obsession. Quand j'avais 22 ans et que j'étais l'assistant de Léon Zitrone, je n'arrêtais pas de lui demander si j'aurais un jour 50 ans à la télévision. Donc je suis plutôt assez content d'avoir duré parce qu'on juge un parcours, qu'on soit comédien, chanteur, homme politique, écrivain, on juge sur la durée", ajoute Michel Drucker. 

Les animateurs se sont "druckerisés"

Michel Drucker raconte également son quotidien et livre son regard sur la télévision d'aujourd'hui. "Tous ceux qui pensaient que la bienveillance est synonyme de connivence, de complaisance... Avec les années, comme dirait avec humour Ardisson, ils se sont druckerisés, tous", dit-il.

"Ils sont devenus beaucoup plus conciliants, beaucoup moins impertinents. Ils ont découvert qu'au fil des années, on obtient plus de choses dans la courtoisie que dans l'agressivité ou l'insolence. Si vous prenez Laurent Ruquier, il s'est arrondi à l'approche des 60 ans, Marc-Olivier Fogiel aussi. Tous ceux qui étaient les meilleurs dans ce ton un peu insolent ont vieilli. Et une autre génération est arrivée", explique-t-il. 
L'animateur, de retour dans Vivement Dimanche explique qu'il est un grand consommateur de télé et radio. "J'écoute tout, j'écoute toutes les radios en faisant mon sport, je zappe beaucoup. Je regarde toutes les chaînes d'info continue, les talk-shows des confrères, quelle que soit la chaîne, parce que j'ai beaucoup à apprendre aussi", dit-il. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.