1 min de lecture M6

"L'Amour dans le Pré" : avec son histoire, Delphine impressionne le public

Arboricultrice bio en Occitanie depuis 2012, Delphine est aussi la première candidate lesbienne de l'histoire de "L'Amour est dans le pré".

Delphine est arboricultrice en Occitanie
Delphine est arboricultrice en Occitanie Crédit : Cécile Rogue / M6
Capucine Trollion
Capucine Trollion
Journaliste RTL

Les portraits de la nouvelle saison de L'Amour est dans le pré se poursuivent sur M6. Dans la soirée du 8 février, celui de Delphine, arboricultrice bio en Occitanie depuis 2012 et première candidate de lesbienne de l'aventure, a fait réagir le public.

Delphine confie dans son portrait qu'elle a compris son homosexualité à 25 ans "à peu près", lors d'un premier baiser. Sa première grande histoire d'amour de 12 ans avec Patty, Delphine avait décidé de la cacher avant d'en parler à sa mère. " Je lui ai dit : 'Tu sais maman, là je n'ai pas le choix. Même si tu voulais ne plus me voir'. Et ma mère l'a entendu", confie Delphine. Et c'est après la mort subite de son père en 2018, que l'agricultrice fait son  coming-out. Une histoire qui a touché et impressionné les téléspectateurs et les téléspectatrices.

"Je suis clairement on ne peut plus prête à commenter la nouvelle saison de l'#adp SURTOUT que je pense fondre totalement devant l'histoire de Delphine. Mesdames, soyez parfaites avec elle", écrit ainsi une internaute sur Twitter. 

 Delphine recherche "une femme nature, sportive, féminine et positive", qui "assume son homosexualité" et qui est "prête à vivre une belle histoire". "Aujourd'hui je commence enfin à être fière de moi, c'est une belle résurrection", confie-t-elle. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
M6 Télévision L'amour est dans le pré
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants