3 min de lecture Koh Lanta

"Koh-Lanta" : "Vive les jaunes contre les rouges", estime Isabelle Morini-Bosc

ÉDITO - La journaliste, qui a pu regarder le premier épisode, lève le voile sur certaines évolutions dans la saison à venir. La 18e saison.

Denis Brogniart, animateur du jeu télévisé "Koh-Lanta"
Denis Brogniart, animateur du jeu télévisé "Koh-Lanta" Crédit : BUREAU 233 / ALP / TF1
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

Je l'admets, Denis Brogniart a raison, il n'y a que deux Koh-Lanta par an et non trois comme je l'avais fielleusement suggéré. Mais chaque saison dure si longtemps et le délai est si restreint entre chaque "équipée sauvage" se déroulant à plus de 16.000 kilomètres "de-chez-nous", que l'émission semble programmée "en continu". Avec pour le public l'impression de vivre la variante télévisuelle du film "Un jour sans fin", où le héros subit perpétuellement les mêmes 24 heures...

On pourrait également citer une vieille chanson populaire selon laquelle "quand c'est fini on dit ni-ni, et ça recommence"... C'est une ritournelle que les moins de 50 ans ne peuvent pas connaitre, à moins qu'un plus de 70 ans la leur serine. C'est mon cas avec un charmant octogénaire qui suit justement avec passion Koh-Lanta, et qui me répète régulièrement : "C'est chaque fois la même chose, mais j'adore".

Non, ce n'est pas chaque fois la même chose et je vais le prouver

Isabelle Morini-Bosc
Partager la citation

Non, ce n'est pas chaque fois la même chose et je vais le prouver... Mais finissons-en d'abord avec la périodicité de ce jeu d'aventures qui rassemble régulièrement 60% des jeunes devant TF1, chaque vendredi soir. On ne va pas vous raconter la préhistoire du programme avec des candidats en maillots-de-fourrure débordant de poils, mais simplement remonter à l'an dernier. À la saison 16. Programmée du 26 août au 9 décembre, elle s'est en fait arrêtée lorsque la France a commencé à sentir le sapin pour le bon motif, c'est-à-dire à "s'enguirlander" pour Noël. Or, ensuite, le printemps n'était pas encore officiellement là, que commençait le 10 mars une dix-septième saison se déroulant une nouvelle fois au Cambodge, et tenant le public en haleine jusqu'au 16 juin.

À lire aussi
Clémntine va démarer son tour du monde dans quelques jours Koh Lanta
Clémentine ("Koh-Lanta") fait financer son tour du monde par les internautes

Avec toujours Denis Brogniart, lui pour le coup hors d'haleine, car revenu dare-dare du tournage de la saison 18 pour assurer en direct la finale de la session en cours... avant de repartir "dans-la-foulée" retrouver les nouveaux candidats dans les îles Fidji. Ouf !...Vous suivez ? Il s'y trouvait encore lors de la présentation en mai de Ninja Warrior, un Ninja Warrior 2 tourné à Cannes au début du printemps et qu'il a dû assurer (avec Sandrine Quétier et Christophe Beaugrand) entre deux "kohlanteries"..

Une reprise le 8 septembre prochain ?

Et comme la première chaîne nous l'a dévoilé mercredi 12 juillet, ce divertissement sportif va reprendre "incessamment-sous-peu". A priori le 8 septembre. On aura donc juste le temps de troquer la serviette de plage pour celle de bureau, que ce sera déjà la fin des vacances et le début des nouvelles hostilités "kohlantaises".

Avec un risque de lassitude ? Et bien non, pas encore ! Après visionnage du premier épisode, il faut admettre qu'elle s'annonce bien cette saison 18. Avec un casting de gens "normaux", c'est à dire non caricaturaux, complémentaires, attachants, pour certains attachiants, voire touchiants (ah ! Romain, ah ! Marguerite, ah ! Thomas...). Fait assez rare pour être signalé, on note un seul candidat tatoué, et aucun participant gonflé à bloc et aux hormones. Que des produits bio grandis à l'air libre, ou presque.

Vive les jaunes contre les rouges, et restons-en là

Isabelle Morini-Bosc
Partager la citation

On note par ailleurs des innovations intéressantes. L'émission renonce ainsi au principe de la 3e équipe, celle des bleues créée l'an dernier, qui ne servait à rien sinon à faire diversion. Vive les jaunes contre les rouges, et restons-en là. Bonne idée en revanche de reprendre l'expérience tentée en 2006, qui consistait à opposer les blancs-becs aux vieux-singes, autrement dit les moins de trente ans contre les trentenaires et au-delà. La fougue face à l'expérience. C'est tout vu, croyez-vous ? Et bien non !

À la découverte du "paradis perdu"

Autre création, le "paradis perdu". Il permet à deux aventuriers, un par équipe, de trouver "différentes immunités" cachées dans des coffres disséminés et dissimulés sur une île. La suite en septembre. Car vous ne pensiez quand même pas qu'on allait tout vous raconter... Sachez simplement que 16 ans après le commencement, le miracle opère toujours. Cela fonctionne. Moins ils arrivent à se laver, voire simplement à se rincer, plus le téléspectateur, lui, se rince gentiment l’œil.

À signaler également une rugbywoman qui sera difficile à éliminer au Conseil. Allez donc "plaquer" une femme qui, elle, plaque si bien au sol.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Koh Lanta TF1 Télé-réalité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789354661
"Koh-Lanta" : "Vive les jaunes contre les rouges", estime Isabelle Morini-Bosc
"Koh-Lanta" : "Vive les jaunes contre les rouges", estime Isabelle Morini-Bosc
ÉDITO - La journaliste, qui a pu regarder le premier épisode, lève le voile sur certaines évolutions dans la saison à venir. La 18e saison.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/koh-lanta-vive-les-jaunes-contre-les-rouges-estime-isabelle-morini-bosc-7789354661
2017-07-15 00:20:50
https://cdn-media.rtl.fr/cache/la4sXupEPkmSUvqk8YsPmg/330v220-2/online/image/2016/0212/7781857313_denis-brogniart-animateur-du-jeu-televise-koh-lanta.jpg