2 min de lecture Kamala Harris

Kamala Harris : pourquoi sa photo en couverture de "Vogue" fait polémique

Véritable Bible de la mode aux États-Unis, Vogue USA, a décidé de mettre à l'honneur pour son numéro de février, la future vice-présidente Kamala Harris. Un choix qui a fait l'unanimité, jusqu'à ce que les photos officielles ne soit dévoilées par le magazine américain.

La une de «Vogue» du mois de février.
La une de «Vogue» du mois de février. Crédit : Photo Vogue
Emmanuelle
Emmanuelle Brisson Journaliste

Coup dur pour Vogue qui se retrouve au centre d'une polémique dont il se serait largement passé. Le 10 janvier dernier, le magazine a révélé une photo qui devait apparaître en couverture du numéro de février. Celle-ci a largement fait réagir les internautes.

Ce numéro met en avant Kamala Harris, future vice-présidente des États-Unis et première femme noire à occuper ce poste. Sur la couverture, on la voit habillée décontracté avec des converses, devant un rideau rose. 

Mais sur les réseaux sociaux, les "twittos" reprochent surtout au magazine d'avoir blanchi la couleur de peau de Kamala Harris sur les clichés choisis. Selon plusieurs internautes, la vice-présidente aurait été victime de "whitewashing", un terme qu'utilisent les Américains pour dénoncer le blanchiment de la peau des personnes de couleur, en particulier dans l'industrie de la mode

Quelques critiques ciblent aussi directement Anna Wintour, rédactrice en chef de Vogue. "Quel gâchis", écrit en ce sens Wajahat Ali, collaborateur du New York Times. "Anna Wintour ne doit vraiment pas avoir d'amis et de collègues noirs. Je vais prendre des photos de la vice-présidente Kamala Harris gratuitement avec mon Samsung et je suis sûr à 100 % que ça sera mieux que cette couverture de Vogue".

À lire aussi
États-Unis
États-Unis : une paire de baskets de Kanye West en vente et estimée à plus d'un million de dollars

Des accusations qui tombent mal pour Anna Wintour, qui avait écrit une lettre à ses employés en juin dernier, alors que les débats sur le caractère systémique du racisme aux Etats-Unis enflammaient le pays, pour admettre sa responsabilité, notamment sur le manque de place laissée aux minorités dans son magazine. 

Une photo non validée par les équipes de Kamala Harris

Mais le "whitewashing" dont est accusé Vogue n'est pas la seule polémique qui a découlé de cette édition du mois de février. Le magazine est également pointé du doigt pour avoir choisi une photo que les équipes de Kamala Harris n'avaient pas validée. Le cliché proposé par Vogue, signé par le photographe Tyler Mitchell, représente la future vice-présidente debout sur un long drap rose en soie, vêtue d'un pantalon, d'une veste de tailleur et d'une paire de Converse, le sourire légèrement crispé. 

Si elles ne se sont pas exprimées sur la controverse autour du choix de photo, les équipes de Vogue ont néanmoins tenu à démentir auprès du New York Post les accusations de blanchiment de peau. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Kamala Harris Racisme Politique
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants