1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Johnny Hallyday : sa dépouille a quitté Le Bourget pour Saint-Barthélémy
1 min de lecture

Johnny Hallyday : sa dépouille a quitté Le Bourget pour Saint-Barthélémy

Le chanteur sera inhumé dans l'intimité sur l'île antillaise lundi 11 décembre. Un territoire cher à son cœur, où il passait plusieurs mois par an, en famille.

Le cercueil de Johnny Hallyday à la sortie de l'église de la Madeleine le 9 décembre
Le cercueil de Johnny Hallyday à la sortie de l'église de la Madeleine le 9 décembre
Crédit : Ludovic Marin/POOL/AFP
Léa Stassinet & AFP

Malgré la déception de ses fans, Johnny Hallyday sera bien enterré sur l'île de Saint-Barthélémy, conformément au choix du rockeur et de sa famille. Après un hommage hors-norme rendu samedi 9 décembre à la star du rock'n'roll, sa dépouille a quitté dimanche matin la métropole pour l'île antillaise, où le chanteur sera inhumé lundi, en toute intimité. 

C'est à bord d'un Boeing 757 que le cercueil de l'idole des jeunes a pris place. Une soixantaine de ses proches sont également du voyage. L'appareil a décollé de l'aéroport du Bourget, situé au nord de Paris, à 10 heures ce dimanche 10 décembre. Il atterrira à Saint-Barthélémy après un peu plus de 8 heures de vol

Le choix du lieu de l'inhumation du Taulier n'est pas dû au hasard. Johnny et Laeticia Hallyday y avaient fait construire une villa baptisée "Jade" (en l'honneur de leur plus grande fille) en 2008. Le couple était très attaché à cette petite île, où ils passaient quelques mois par an, loin du tumulte parisien. "Il m'a confié à plusieurs reprises qu'il souhaitait être enterré à Saint-Barth, les discussions sont en cours avec la famille", avait confié Bruno Magras, président de la collectivité, quelques heures après le décès de l'icône. 

"Ce qu'il y avait de bien pour lui à Saint-Barth, c'est qu'il pouvait vivre normalement, se promener dans les rues, discuter avec les gens sans qu'on lui saute dessus, sans qu'on lui réclame des autographes. Il arrivait à avoir une vie 'normale", témoignait Carole, gérante d'un restaurant sur l'île. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/