1 min de lecture Médias

Jean Daniel, journaliste et fondateur du "Nouvel Observateur", est mort

PORTRAIT - Grand journaliste et grande conscience de gauche, Jean Daniel a fondé "Le Nouvel Observateur" en 1964 et l'a longtemps dirigé. Il est décédé mercredi 19 février, à l'âge de 99 ans.

Jean Daniel en 1979
Jean Daniel en 1979 Crédit : Georges BENDRIHEM / AFP
Photo Esther
Esther Serrajordia et AFP

Fondateur du Nouvel Observateur, devenu L'Obs et grande figure de la gauche et du journaliste, Jean Daniel est décédé à l'âge de 99 ans mercredi 19 février, "après une longue vie de passion, d'engagement et de création", a indiqué L'Obs. 

Né le 21 juillet 1920 à Blida, en Algérie, Jean Daniel, né Bensaïd, est le dernier de onze enfants. Après-guerre, il étudie la philosophie à la Sorbonne puis entre en 1946 au cabinet de Félix Gouin, président du Gouvernement provisoire. Il fonde, en 1947, Caliban, une revue culturelle. Puis, au milieu des années 1950, il est engagé à L'Express où il couvre la guerre d'Algérie. Il y défendra l'indépendance algérienne, malgré les menaces de mort et une inculpation pour atteinte à la sûreté de l'état. 

En 1961, envoyé spécial en Tunisie, il est sérieusement blessé à Bizerte par des tirs de l'armée française. Deux ans plus tard, à Cuba, il apprendra la mort de John F. Kennedy, en plein entretien avec Fidel Castro

Écrivain et essayiste

Jean Daniel a été l'ami d'Albert Camus, de Pierre Mendès-France, de Michel Foucault ou encore de François Mitterrand

À lire aussi
Julie et Denis - Le couple corse de la saison 9 de "Pékin Express" Télévision
Programme TV : ce soir, la finale de "Pékin Express" sur M6

Après un bref passage au Monde, il reprend en 1964 avec l'industriel Claude Perdriel France Observateur, qui devient Le Nouvel Observateur. Participant à tous les grands débats de l'époque, le magazine défend l'anticolonialisme, publie en une le manifeste des "343 salopes" pour l'avortement. "Nous avons réussi, à un moment, à réunir autour de nous les plus brillants journalistes d'Europe", confiait Jean Daniel en 2004. 

Également écrivain et essayiste, il a signé une trentaine de livres et fut membre du conseil supérieur de l'Agence France-Presse. 

"Pour moi, le repos c'est la mort", assurait Jean Daniel en 2016, à l'âge de 96 ans. "Le plus prestigieux journaliste français s'est éteint. Il fut à la fois un témoin, un acteur et une conscience de ce monde", écrit L'Obs. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médias Journaux Décès
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants