2 min de lecture Télévision

Isabelle Morini-Bosc : "Aujourd'hui, on transforme la moindre rumeur en certitude"

ÉDITO - À l'heure de la surinformation, les médias ont tendance à transformer certaines rumeurs en fait. Cela a été le cas quand un magazine a déclaré que Stéphane Plaza avait touché une commission de 10.000 euros pour la vente d'une maison.

Un magazine a déclaré que Stéphane Plaza avait touché une commission de 10.000 euros pour la vente d'une maison
Un magazine a déclaré que Stéphane Plaza avait touché une commission de 10.000 euros pour la vente d'une maison Crédit : AFP
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

Ce que je reproche le plus à notre époque, c'est de ne jamais donner du temps au temps. Nous sommes constamment gavés d'images, de sons, d'infos, le tout sans mode d'emploi, au point que nous finissons par perdre le sens de la hiérarchisation des nouvelles.Tout devient important et rien ne l'est. Mais c'est en fait surtout vrai pour nous, les médias, qui sautons comme des gaulois sur un sanglier à la moindre rumeur de projet, rumeur que nous transformons immédiatement en certitude alors que rien n'est encore signé. D'où l'affirmation qu'un projet ne se fait plus quand, tout simplement, il ne se fait pas. Ou pas encore.

Les médias sont à l'affut

On est aussi dans l'ère du "c'est comme ça, puisque ça pourrait être comme ça". C'est ainsi qu'un magazine-télé a cru bon d'affirmer que Stéphane Plazaavait touché une commission de 10.000 euros sur une vente de maison dans son émission Recherche d'appartement puisque cette somme apparaissait brièvement sur l'acte de vente. Rien ne permettait pourtant d'affirmer qu'il en était le bénéficiaire. L'animateur immobilier a de fait démenti mais soyons francs, nous courons tous le risque de céder un jour ou l'autre à cette tentation, voire à cette obligation, d'aller plus vite que la musique.

N'ai-je pas récemment failli être convaincue par un confrère que Laurent Ruquier allait prendre untel ou untel dans On n'est pas couché simplement parce que nous les avions vus attablés à une terrasse de café. Cela revient donc à dire que Laurent Ruquier, Nagui, Arthur et les autres n'ont pas le droit d'avoir des copains et de les voir, puisque nous soupçonnons constamment de petits arrangements entre amis. Surtout quand nous les voyons à l'air libre. Le fait qu'ils soient visibles semble un facteur aggravant, c'est fait, sinon, ils ne s'exhiberaient pas. Mais ils ne s'exhibent pas, ils vivent !

À lire aussi
Gabriel se prépare à entrer dans l'arène séries
VIDÉO - "The Walking Dead", saison 9, épisode 3 : une bataille générale approche

Quand un début de projet est précipité par la pression médiatique

Il arrive cela dit que les êtres les plus prudents soient parfois amenés à s'engager avant l'heure. Cela m'est arrivé récemment après une émission des Grosses têtes. J'entends un jour l'académicien Christophe Dechavanne dire à l'invité mystère Frédéric Lopez qu'il adorerait "faire Rendez-vous en terre inconnue". L'animateur, surpris et content, accepte avec enthousiasme le principe. Commence l'incubation, à durée indéterminée. Et devant interviewer, peu après Frédéric Lopez sur le Rendez-vous en terre inconnue consacré à Clovis Cornillac (une réussite), je lui demande de confirmer que "Dechavanne, c'est dans l'air". À l'acteur de répondre, "Je confirme, c'est une super bonne nouvelle. Christophe Dechavanne fait partie des animateurs que j'adore, j'adore sa personnalité et donc, l'imaginer au bout du monde, ça me plait beaucoup".

Me trouvant ensuite au milieu de camarades niant, et le projet, et l'humilité de l'animateur-producteur de TF1 pour le faire (ce en quoi ils se trompent), j'ai dû à mon tour évoquer l'existence d'une "ébauche d'embryon d'amorce de début d'aventure". Ce qui a contraint le présentateur de TF1 à préciser que cela ne figurait pas dans ses projets immédiats. On imagine, vu qu'il est le nouveau producteur de la formidable tournée Age tendre et tête de bois, qui va démarrer en novembre 2016. Place d'abord logiquement à la musique et à la discussion de projets télé avec le nouveau patron de première chaîne, Gilles Pélisson. La clef des champs, ce sera après la clef de sol, en somme. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision Isabelle Morini-Bosc Médias
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782594854
Isabelle Morini-Bosc : "Aujourd'hui, on transforme la moindre rumeur en certitude"
Isabelle Morini-Bosc : "Aujourd'hui, on transforme la moindre rumeur en certitude"
ÉDITO - À l'heure de la surinformation, les médias ont tendance à transformer certaines rumeurs en fait. Cela a été le cas quand un magazine a déclaré que Stéphane Plaza avait touché une commission de 10.000 euros pour la vente d'une maison.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/isabelle-morini-bosc-aujourd-hui-on-transforme-la-moindre-rumeur-en-certitude-7782594854
2016-03-29 19:11:10
https://cdn-media.rtl.fr/cache/VpaY2VNiYA-wP0yz6nBHxA/330v220-2/online/image/2016/0329/7782596073_les-animateurs-stephane-plaza-et-karine-le-marchand-au-tournoi-de-roland-garros-2014.jpg