2 min de lecture Kim Kardashian

États-Unis : Kim Kardashian se bat contre l’exécution d’un condamné à mort

La star de la téléréalité tente d’empêcher l’exécution d’un Afro-Américain, condamné à la peine capitale en 2002 pour le meurtre d’un homme blanc.

Kim Kardashian lors de la cérémonie des Oscars, le 9 février 2020 à Beverly Hills (Californie).
Kim Kardashian lors de la cérémonie des Oscars, le 9 février 2020 à Beverly Hills (Californie). Crédit : Jean-Baptiste Lacroix / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

Kim Kardashian s’investit dans une cause judiciaire. Elle tente d’empêcher l’exécution d’un Afro-américain, Julius Stone, accusé du meurtre d’un homme blanc et dont les appels déposés ont tous échoué. "Kim Kardashian est toujours une championne de la vérité et de la justice", a salué la page Twitter "Justice for Julius". 

La star de la téléréalité a ainsi rencontré les avocats de l’accusé et ses proches, une implication critiquée par le procureur de l’Oklahoma, Mike Hunter, qui a rappelé des preuves qu’il juge accablantes, rapporte TMZ. "L’implication de célébrités et les documentaires biaisés ne peuvent pas effacer les faits de ce dossier qui prouvent de façon implacable que Julius Jones a tué Paul Howell de sang-froid", a-t-il estimé.

"J’encourage ceux qui s’impliquent pour Jones, dont Mme Kardashian West, de se plonger dans le dossier et de lire les retranscriptions sur notre site Web", ajoute le procureur qui cite notamment des traces d’ADN retrouvées sur l’arme du crime. 

Une défense inexistante et un racisme larvé

Mais tout le monde ne partage pas cet avis. Le dossier de Julius Jones, arrêté à l’âge de 19 ans, présenterait de nombreuses failles, comme le rapporte un documentaire consacré à l’affaire en 2018. 

À lire aussi
people
Séparés, Kim Kardashian et Kanye West se dirigent-ils vers un divorce ?

Plusieurs journalistes ont pointé le manque de preuves tangibles, raconte le journal 20minutes, mais aussi "une défense inexistante pour le prévenu et un racisme latent". 

Pourtant, l’homme sera condamné à la peine capitale en 2002. Il est depuis incarcéré dans l’Oklahoma, où il reçoit justement les visites de Kim Kardashian. 

Dans l'espoir d'une grâce

Retour sur les faits : la soeur de la victime était présente au moment du crime lorsque Paul Howell, 45 ans, a été tué. Elle a décrit un suspect noir portant un bandana rouge qui les a agressés pour voler leur voiture, une Suburban. 

Or, un témoin a ensuite expliqué que Julius Stones, "vêtu d’un tee-shirt blanc et d’un bandana rouge", a tenté de lui revendre une Suburban. 

Coïncidence ou culpabilité ? Toujours est-il que ce témoignage a mené à son arrestation. Le condamné à mort tente désormais d’obtenir la grâce du gouverneur de l'Oklahoma, Kevin Stitt. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Kim Kardashian People Justice
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants