2 min de lecture Télévision

Claude Sérillon revient sur son passage à l'Élysée : "C'était assez violent"

PODCAST - L'ancien présentateur du 20 Heures à l'audace légendaire se confie sur carrière pour "Radar". Claude Sérillon évoque son éviction de la Deux après une interview de Lionel Jospin et ses années à l'Élysée auprès de François Hollande.

RADAR Radar iTunes RSS
>
Claude Sérillon rêve-t-il encore de présenter un JT ? Crédit Image : Germain Sastre / RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
160x130-Dussart
Eric Dussart édité par Sylvain Zimmermann

Claude Sérillon a été l'une des stars du 20 Heures, un journaliste réputé pour sa grande rigueur et sa sobriété. On se rappelle aussi de son fameux fou rire avec Michel Boujenah lors du Téléthon en 1989.

En 25 ans de JT entre la Une et la Deux, il a également été débarqué à trois reprises pour insoumission. Claude Sérillon a été viré une première fois en 1979 pour avoir voulu évoquer l'affaire des diamants de Bokassa offerts à Valéry Giscard d'Estaing, une deuxième fois en 1987 pour avoir contesté la version officielle dans l'affaire Malik Oussekine tué par des policiers, et une troisième fois pour avoir "malmené" le premier ministre Lionel Jospin lors d'une interview en 1999.

"J'ai fait une interview du premier ministre de l'époque. Ça lui a déplu et comme à l'époque les sondages étaient très hauts pour Lionel Jospin, un des dirigeants de la Deux de l'époque m'a dit : 'Il ne veut plus venir sur le JT de la Deux, donc tu comprends c'est lui ou toi', confie Claude Sérillon dans Radar.

Le journaliste "ne pense pas qu'il y a une demande directe du premier ministre" pour avoir sa tête, mais plutôt une "grande lâcheté" de la part des dirigeants de la deuxième chaîne du service public.

Emmanuel Macron était mon voisin de palier à l'Élysée

Claude Sérillon dans "Radar"
Partager la citation

Claude Sérillon a également été conseiller de François Hollande en 2013 : "Je suis lié d'amitié avec lui depuis très longtemps. Il m'a fait la proposition de le rejoindre… Il me chargeait de contacts, de lui faire des notes. J'étais pas conseiller en communication. C'est très intéressant de participer au plus haut niveau de l’État, j’ai côtoyé beaucoup de gens, dont Emmanuel Macron qui était mon voisin de palier". 

À lire aussi
mairie de Paris
Bernard de la Villardière scandalisé par la Mairie de Paris : "On a défoncé Paris, c'est un massacre, une tragédie !"

Le Nantais poursuit : "Je ne suis pas un militant politique, j'ai pas fait l'ENA donc on se sent forcément un peu décalé, un peu saltimbanque. C'était très dur. Nos petits confrères m'ont pas loupé. Je sais pas s'il s'est passé une semaine sans qu’on me traite de toutes les avanies possibles et imaginables de ce début de quinquennat. C'était assez violent".

Claude Sérillon et Éric Dussart
Claude Sérillon et Éric Dussart Crédit : Germain Sastre / RTL
Abonnez-vous à ce podcast

>> Radar est un podcast présenté et réalisé par Éric Dussart. Des entretiens exceptionnels avec celles et ceux qui ont fait la télévision. Animateurs, journalistes, politiques, mais aussi comédiens ou encore chanteurs… Grâce à la télé, ces personnalités ont connu une exposition médiatique aussi forte qu’éphémère. Alors, comment ont-ils vécu ce plein feu ? Mais aussi l’après, quand la lumière se fait moins forte et qu’une nouvelle vie se dessine ? Un podcast RTL Originals

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision Culture RTL Originals
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants