1 min de lecture Télévision

"Cash Investigation" : pour Lidl, le reportage "ne reflète pas la réalité"

Le dernier épisode de "Cash Investigation" a dévoilé mardi 26 septembre les conditions difficiles de travail pour les employés de la firme alimentaire.

Elise Lucet dans Cash Investigation du 26 septembre 2017
Elise Lucet dans Cash Investigation du 26 septembre 2017 Crédit : Capture d'écran France 2
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Porter 8 tonnes de matériel par jour, rester debout derrière sa caisse pour être plus "compétitif", ne parler que pour obtempérer aux ordres reçus, surpasser des effectifs journaliers : voilà le quotidien des salariés de chez Lidl.

Mardi 26 septembre, Cash Investigation, présentée par Élise Lucet, mettait en lumière les conditions difficiles que doivent supporter les employés de l'entreprisesoumis à des journées de travail éprouvantes. Un sujet polémique pour la firme qui signe le plus grand succès d'audience de l'émission de France 2.


Dans un tweet publié pendant la diffusion du programme, le service de communication de l'enseigne alimentaire avait fait comprendre qu'elle suivait le reportage et qu'elle répondrait prochainement aux questions des internautes. Le message a été commenté plus de 1.400 fois sur Twitter.

À lire aussi
Clémntine va démarer son tour du monde dans quelques jours Koh Lanta
Clémentine ("Koh-Lanta") fait financer son tour du monde par les internautes

L'entreprise a répondu quelques heures plus tard dans un communiqué détaillé :

Les dirigeants de Lidl optent pour une position défensive et tentent de nuancer trois des points polémiques abordés dans l'émission. La direction estime que les propos des managers diffusés dans le reportage ne restituent pas la réalité : "Ce sont des propos isolés, contraires à tout ce que notre entreprise représente et veut représenter", indique le communiqué.

Concernant l'usage de la commande vocale pour les préparations de commande, Lidl botte en touche. L'entreprise affirme qu'elle est utilisée pour "améliorer la qualité" de ses prestations, mais sans pour autant constater "d'amélioration de la productivité". Cette technique était pointée du doigt par Cash Investigation pour son aspect déshumanisant.

Enfin, Lidl esquive sur la question de la charge soulevée par les travailleurs, très critiquée dans l'enquête. Selon le reportage, les employés doivent respecter un "quota" de produits déplacés. L'entreprise répond que ces objectifs ne sont pas imposés à un individu mais à un groupe d'employés : "Comme chaque entreprise, nous devons avoir des objectifs économiques ; en ce sens nous fixons un objectif d’équipe commun en terme de colis par heure", s'est-elle défendue.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision France 2 Médias
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790248389
"Cash Investigation" : pour Lidl, le reportage "ne reflète pas la réalité"
"Cash Investigation" : pour Lidl, le reportage "ne reflète pas la réalité"
Le dernier épisode de "Cash Investigation" a dévoilé mardi 26 septembre les conditions difficiles de travail pour les employés de la firme alimentaire.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/cash-investigation-lidl-reportage-realite-7790248389
2017-09-27 17:25:02
https://cdn-media.rtl.fr/cache/28zn4LjfpSv0OnHKgU4IpQ/330v220-2/online/image/2017/0927/7790252354_elise-lucet-cash-investigation-travail-1.png